•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Winnipegois s’adaptent aux nouvelles règles dans les centres commerciaux

Des gens de dos debout dans un centre commercial. Un employé, qui porte un masque, les surveille pour s'assurer qu'ils respectent les règles de distanciation physique.

La majorité des commerces sont maintenant ouverts au centre commercial Polo Park, mais l'achalandage y a diminué de 75% comparé à la même période l'an dernier.

Photo : Radio-Canada / Austin Grabish

Les Winnipégois retournent progressivement dans les centres commerciaux de la ville. Ils y découvrent toutefois une nouvelle manière de faire des courses et s’adaptent bien au respect des mesures de sécurité imposées en raison de la pandémie de COVID-19.

À Polo Park, l’un des centres commerciaux les plus achalandés de Winnipeg, la désinfection des mains et la distanciation physique sont de mise aussi bien dans les espaces en commun que les magasins, souligne le directeur général Peter Havens.

Le nombre de portes qui donnent accès à l’édifice est limité, et chaque fois que quelqu'un y entre, les personnes responsables de la sécurité rappellent les règles de sécurité aux clients.

Afin d’éviter les attroupements dans les boutiques et limiter les risques de contamination, les gérants ont mis en place différentes techniques.

Nous avons tout un protocole à l’entrée que les clients doivent suivre, explique Jim Santarsieri directeur associé du groupe Aura Hair. On leur pose une série de questions et ils doivent se désinfecter les mains en plus de respecter la distanciation physique .

Le co-gestionnaire du magasin de vente de vêtements Stitches Ryan Wakeford souligne que dans leur boutique les cabines d’essayage sont temporairement fermées.

Il est aussi recommandé aux clients d’éviter de toucher les vêtements s’ils ne sont pas certains de vouloir les acheter.

Ils peuvent regarder, mais pas toucher , lance-t-il.

Dans le magasin de la compagnie de téléphonie Telus, deux clients à la fois sont permis, explique le gestionnaire adjoint Scott Duong.

Il souligne que les clients doivent d'abord répondre à des questions portant sur leur état de santé et leurs derniers déplacements.

On leur demande s’ils ont voyagé récemment hors de la province ou s’ils ont des symptômes, etc. , dit-il.

Selon tous ces gestionnaires, une grande majorité des clients est très réceptive aux nouvelles règles qu’impose la pandémie.

C’est le cas de Hoor Aziz et Bethany Booy qui sont satisfaites de constater que les recommandations de la santé publique sont prises au sérieux par les entreprises.

Je me sens en sécurité, dit Hoor Aziz. Ça fait plaisir de voir que les employés font le nécessaire pour préserver notre sécurité.

C’est la première fois que je viens à Polo Park depuis la réouverture. Je constate que tout est sous contrôle et moi ça me rassure lorsque je visite les magasins, dit Bethany Booy.

Le directeur général du centre commercial souligne que le respect de toutes ces mesures est possible entre autres en raison de l’affluence qui est fortement à la baisse.

Peter Havens fait remarquer que même si environ 70 % des commerces de Polo Park sont ouverts, l'achalandage y a diminué de 75% comparé à la même période l'an dernier.

Dans le centre commercial, des clients font la file en respectant les marques au sol qui permettent des les distancier de façon appropriée. Certains portent de masques.

Les clients du centre commercial Polo Park de Winnipeg doivent maintenir une distance de deux mètres entre eux.

Photo : Radio-Canada / Gary Solilak

Peter Havens note également que ceux qui viennent sont vraiment là pour acheter. Il n’y a pas réellement de lèche-vitrine en ce moment , lance-t-il.

Le directeur général reconnaît toutefois qu’il y a quelques personnes qui ne se plient pas aux règles, mais il souligne que la proportion est insignifiante.

Le Manitoba a présenté cette semaine l’ébauche de la phase deux de son plan de relance économique et a indiqué qu’une annonce sur la mise en place de cette seconde phase sera faite dans les prochains jours.

M. Havens s’attend à ce que cette phase permette l’ouverture de plus de magasins dans le centre commercial. Il est confiant quand au respect des mesures de sécurité et ne croit pas qu’il y aura une augmentation soudaine d’affluence.

Il faudra du temps pour voir les choses changer, dit-il.

Il souligne également qu’il est possible que certains commerçants durement frappés par la pandémie n’ouvrent plus jamais leur porte à Polo Park.

Avec les informations de Gavin Boutroy et Chantallya Louis

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Consommation