•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le déconfinement, une période de transition surveillée en Colombie-Britannique

La médecin hygiéniste en chef, Dre Bonnie Henry en point de presse.

Les décès dans les centres de soins de longues durées sont l'une des raisons pour lesquelles la province continue de mettre des mesures de contrôle en place, soutient la Dre Bonnie Henry.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

La réouverture de commerces, notamment des restaurants et magasins au détail, est une période de transition nécessaire, mais elle augmentent les risques de transmission, rappelle la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry.

Mardi, la Colombie-Britannique est entrée dans la phase 2 de son plan de relance économique. Les écoles accueilleront de nouveau des élèves à compter du 1er juin.

Il s’agit d’une période de transition et nous devons être prudents et surveiller la situation attentivement, souligne la Dre Henry.

Nous devons nous rappeler que les rassemblements de toutes sortes augmentent le risque de transmission.

Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

Alors que les commerces rouvrent et que les contacts augmentent, nous devons les limiter au plus petit nombre possible, soutient-elle.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Deux nouveaux décès dans des centres de soins de longues durées

Les responsables de la santé de la Colombie-Britannique annoncent samedi que deux personnes sont mortes des suites de la COVID-19 et que 10 nouveaux cas ont été détectés dans la province, portant le nombre de décès à 157 et le nombre de cas confirmés à 2517.

Les deux personnes décédées étaient résidentes d'un centre de soins longue durée. Cela témoigne de la dévastation que ce virus peut causer lorsqu'il entre dans un de ces établissements, souligne la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry.

Toutefois, elle se réjouit qu’aucun nouveau cas n'ait été signalé dans les foyers de soins de longue durée.

Sur les 303 cas actifs en Colombie-Britannique, 39 nécessitent une hospitalisation, dont 8 sont aux soins intensifs.

Les autorités notent que 2057 personnes sont rétablies de la maladie, soit 82 % des personnes diagnostiquées par la COVID-19.

Nouvelles éclosions

Les autorités annoncent une éclosion dans un second établissement correctionnel, le pénitencier Mountain située à Agassiz. Au moins deux personnes y ont contracté la maladie.

Au début mai, une quarantaine de détenus et d'employés du pénitencier à sécurité moyenne de Mission, dans la vallée du Fraser, ont été touchés par la COVID-19.

La Dre Bonnie Henry confirme également qu’une nouvelle éclosion a été recensée dans l’usine de fruits congelés Nature's Touch à Abbotsford.

La régie de santé de la vallée du Fraser travaille de façon étroite avec l'entreprise pour s'assurer que toutes les précautions sont prises, assure la Dre Henry en précisant qu'une enquête est en cours.

Les autorités sanitaires continuent d’identifier les nouveaux cas et leurs contacts afin de prévenir et freiner la contagion, affirme-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Coronavirus