•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Britanno-Colombienne condamnée dans le scandale des admissions universitaires

Xiaoning Sui.

Les avocats de Xiaoning Sui plaident qu’il n’a jamais été révélé qu’une partie des 400 000$ remis à un recruteur était destinée des pots-de-vin.

Photo : Associated Press / Elise Amendola

Radio-Canada

Une Britanno-Colombienne ayant plaidé coupable pour avoir payé 400 000 $US afin que son fils soit accepté à l’Université de la Californie à Los Angeles (UCLA) a été condamnée cette semaine à payer une amende de 250 000 $US

C'est un crime d'argent. Il me semble que [la peine] devrait aussi être payé en argent a déclaré le juge Douglas Woodlock à l’accusée, Xiaoning Sui, une femme de 49 ans qui vit à Surrey, dans le Grand Vancouver.

Des documents juridiques révèlent de nouveaux détails sur les circonstances dans lesquelles elle s'est retrouvée au centre du scandale des admissions universitaires.

Née à Shanghai, Xiaoning Sui a quitté le marché du travail en 2007 pour guider la carrière sportive de son fils Eric. Visant de meilleures opportunités éducatives, ils ont immigré au Canada en 2015.

Les documents font état du dévouement de Xiaoning Sui envers son fils. Beau temps, mauvais temps, elle l'accompagnait lors de ses matchs de tennis et l'aidait à améliorer son jeu.

400 000 $ pour un « recrutement »

En 2018, Xiaoning Sui a contacté William Rick Singer, un recruteur basé en Floride qui jumelait des joueurs de tennis avec des entraîneurs universitaires pour faciliter le recrutement potentiel des joueurs lors du processus d'admission à l'université.

William Rick Singer.

William Rick Singer collaborait avec le FBI lorsque Xiaoning Sui l'a contacté.

Photo : Reuters / Brian Snyder

Selon les procureurs américains, M. Singer a fondé son entreprise de consultation et de préparation aux études universitaires, connue sous le nom de The Key, en 2007. Celle-ci a ensuite été enregistrée en tant qu'organisme de bienfaisance en2013.

Je suis de ceux qui décident qui entre et qui n'entre pas. Je pratique cet art mystérieux, écrit-il.

M. Singer payait plutôt des étudiants doués pour passer les examens d’entrée et offrait des pots-de-vin à des entraîneurs sportifs afin que les clients intègrent les équipes universitaires en tant que fausses recrues sportives.

Faux profil

Xiaoning Sui devait transférer directement 100 000 $ à l'entraîneur de soccer de l'UCLA, Jorge Salcedo.

Un faux profil athlétique avait été créé, combinant des photos d’Eric jouant au tennis avec celles d'un autre joueur de soccer pour en faire un des meilleurs joueurs de clubs de soccer privés au Canada.

Jorge Salcedo.

L'entraîneur Jorge Salcedo a reçu 100 000 $ pour créer un faux profil de joueur pour Eric.

Photo : Reuters / Brian Snyder

Jorge Salcedo a rempli un formulaire affirmant avoir vu Eric jouer en Chine et notant qu'il avait une bonne rapidité et une bonne vitesse.

À ce moment-là, M. Singer coopérait avec le FBI.

Des accusations contre Xiaoning Sui ont été déposées le 5 mars 2019, mais elle affirme n’en avoir pris connaissance qu’une fois arrêtée lors d'un voyage en Espagne en septembre suivant.

En attente de son extradition vers les États-Unis, elle a passé cinq mois dans une prison de Madrid.

J'ai montré un horrible exemple à mon enfant et je suis une mauvaise influence, a déclaré Xiaoning Sui au juge par l'intermédiaire d'un interprète par téléconférence depuis son domicile à Surrey, selon un rapport du New York Post. Je promets de ne plus jamais faire ça.

Avec les informations de Jason Proctor

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Crimes et délits