•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucun nouveau cas de COVID-19 en Estrie

Un enfant dessine un arc-en-ciel.

L'Estrie affiche un bilan stable samedi.

Photo : Radio-Canada / Emilie Richard

Radio-Canada

Pour la première fois en deux mois, l'Estrie n'a enregistré aucun nouveau cas de COVID-19. Le bilan des décès est lui aussi demeuré stable depuis près d'un mois.

Au total, la région compte 927 cas confirmés de COVID-19 et 25 décès depuis le début de la crise sanitaire.

Au cours de la fin de semaine, la santé publique en Estrie ne communiquera pas le plus récent bilan quant aux hospitalisations et au nombre de patients rétablis. Des données plus précises seront communiquées à nouveau dès lundi.

Au Québec,on compte 697 nouveaux cas de COVID-19 et 75 personnes de plus sont décédés des suites de la maladie. Dans la province, le bilan de la santé publique fait état de 46 838 cas depuis le début de la pandémie. Un total de 3940 décès liés au coronavirus est également recensé.

Selon le directeur de la santé publique en Estrie, Alain Poirier, ces nouvelles sont encourageantes, deux semaines après la réouverture des écoles. Il rappelle toutefois que la stabilité de ce bilan repose maintenant entre les mains des citoyens.

Entre prudence et liberté

Selon le directeur de la santé publique en Estrie, les nouvelles tentations suscitées par le déconfinement pourraient avoir des conséquences si les citoyens ne sont pas assez prudents. Depuis vendredi, les rassemblements extérieurs de 10 personnes et moins provenant de trois foyers sont autorisés par Québec.

Quand on était tous confinés chez nous, c'est facile, le virus ne passe pas à travers les murs, il n'y a rien d'ouvert, on rencontre moins de gens, décrit-il.

À partir du moment où ce n'est plus la société qui décide plus pour nous, il faut décider pour nous même de réfléchir tout le temps à diminuer ses contacts.

Alain Poirier, directeur de la santé publique en Estrie

Si au tout début de la pandémie, les personnes infectées avaient eu des contacts avec une centaine de personnes, lors du confinement, ce nombre avoisinait plutôt la dizaine. Selon Alain Poirier, les mesures de distances physiques imposées dans le cadre du déconfinement devraient éviter une recrudescence de cas, du moment qu'elles sont mises en application.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Santé publique