•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le feu de forêt de Saint-Étienne-des-Grès est maintenant maîtrisé

Un pompier avec un boyau d'arrosage.

Les pompiers sont toujours en action à Saint-Étienne-des-Grès pour maîtriser l'incendie.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Une vingtaine de pompiers forestiers sont toujours sur le terrain pour éteindre l'incendie de forêt qui fait rage depuis vendredi après-midi à St-Étienne-des-Grès.

Depuis plus de 24 heures, ils combattent cet incendie qui est toutefois maîtrisé, selon la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

On a eu à peu près 10 000 pieds de boyaux par terre. Il y avait quatre services incendie qui n’avaient plus de boyaux sur les camions jusqu’à 23 h 30 vendredi soir. À minuit, tout le monde est parti et nos camions étaient prêts à repartir pour un autre appel, explique le directeur du Service incendie, Daniel Isabelle.

Le feu, qui s’étend sur une quarantaine d’hectares, a rasé une résidence principale, un chalet et cinq garages, mais n’a fait aucune victime.

Des débris brûlés au sol dans la forêt.

L'incendie a ravagé une quarantaine d'hectares de forêt.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Éteindre les sources de chaleur

Le travail des sapeurs est concentré au sol pour éteindre toutes les sources de chaleur. Les pompiers craignaient samedi que le soleil ravive des braises.

Avec un incendie de 40 hectares, il y a du travail d’extinction qui va se faire dimanche, et ça dépend vraiment des conditions, explique Isabelle Gariépy, agente à la prévention et aux communications à la SOPFEU.

Une vue aérienne du feu de forêt.

Le feu a ravagé une quarantaine d'hectares de forêt à Saint-Étienne-des-Grès.

Photo : Courtoisie/Service incendie de Saint-Étienne-des-Grès / Service

Quand on travaille en extinction, on travaille à l’intérieur du périmètre du feu, on s’assure qu’il ne reste plus de points de chaleur. […] Il risque d’y avoir plusieurs points de chaleur à aller vérifier, donc c’est dur de donner une estimation du temps que ça pourra prendre avant de le déclarer éteint, poursuit-elle.

Les pompiers devraient d’ailleurs être toujours sur les lieux au moins pour la journée de dimanche.

Sur place, la végétation a été complètement calcinée et des résidences ont passé bien près d’être la proie des flammes, n’eût été du travail des pompiers et des avions CL-415 de la SOPFEU.

On a craint pour plusieurs résidences, avoue le maire de Saint-Étienne-des-Grès, Robert Landry. Je pense que notre service incendie a été assez vigilant pour déclarer l’alerte générale.

En fin d’après-midi vendredi, l’incendie a nécessité l’intervention de quatre avions-citernes et des pompiers de six municipalités, dont Trois-Rivières.

En raison du temps chaud et sec, le risque d’incendie de forêt est extrême.

L'interdiction de faire des feux à ciel ouvert s'étend à presque toute la province. D'ailleurs, actuellement, 22 incendies de forêts sont actifs au Québec, bien que la majorité sont maîtrisés.

L'année 2020 risque d'ailleurs d'être une saison record pour les feux de forêt. Depuis avril, il a eu 308 incendies dans la province. Habituellement, ce sont environ 146 feux qui sont enregistrés à cette période-ci de l'année.

Réseau d’aqueduc surchargé

Une rencontre d’urgence s’est tenue ce matin en raison d’une surcharge du réseau d’aqueduc de la Municipalité. Plusieurs hypothèses pourraient l’expliquer, mais on ignore toujours ce qui l’occasionne.

Il pourrait s’agir d’une surconsommation d’eau potable pour l’arrosage ou d’une fuite majeure, dans lequel cas il faudra la localiser.

Reste que la Municipalité craint de manquer d’eau, si bien qu’elle a réduit la pression pour continuer à desservir tous les citoyens.

En cas d’incendie, des camions-citernes sont sur place pour approvisionner les pompiers en eau. La pression demeure tout de même insuffisante pour alimenter les bornes-fontaines.

Avec les informations de Jonathan Roberge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Incendie