•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les faits marquants de la semaine dans l’Est-du-Québec

Un policier questionne un automobiliste.

Les contrôles routiers sont maintenus sur la Côte-Nord mais levés en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent.

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Alexie André Belisle

Le déconfinement du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, qui avait suscité de nombreux débats, a finalement eu lieu le 18 mai. L’accès à ces régions n’est plus contrôlé, mais la santé publique recommande tout de même d’éviter tout déplacement non essentiel.

Levée progressive des contrôles routiers

La levée des contrôles routiers en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent a eu lieu le 18 mai même si les directions régionales de la santé publique préconisaient une réouverture plus progressive. Sur la Côte-Nord, la réouverture de la région a été repoussée au 31 mai.

Les barrages routiers avaient été mis en place en mars pour éviter la propagation de la COVID-19.

Le flou persiste quant au passage des voyageurs québécois vers les Îles-de-la-Madeleine, qui doivent passer par le Nouveau-Brunswick ou l’Île-du-Prince-Édouard pour atteindre l’archipel.

Quatre voitures font la queue pour monter à bord du traversier.

Les déplacements entre les Îles-de-la-Madeleine et l'Île-du-Prince-Édouard sont très limités depuis le début de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Les Îles-de-la-Madeleine se disent prêtes à recevoir graduellement des visiteurs, mais les premiers ministres de l'Île-du-Prince-Édouard et du Nouveau-Brunswick laissent entendre qu'ils ne sont pas prêts à ouvrir leurs frontières à tous ces voyageurs.

Légère augmentation du nombre de cas de COVID-19

Alors que sur la Côte-Nord le bilan est stable depuis le 14 mai avec 114 cas de COVID-19, une légère hausse a été constatée dans les autres régions de l’Est-du-Québec. 

Au Bas-Saint-Laurent, trois nouveaux cas ont été détectés cette semaine pour un total de 46 cas en tout. Deux de ces cas ont été détectés chez des usagers de l'hôpital de Rimouski.

En Gaspésie, quatre nouveaux cas ont été annoncés, portant le bilan à 178. Les éclosions survenues au Manoir du Havre et au CHSLD de Maria sont désormais considérées comme terminées, mais un nouveau cas a été détecté à l'école Sainte-Thérèse de Gaspé.

Tableau qui rapporte le nombre de cas dans les trois régions de l'Est-du-Québec.

Le bilan dans l'Est-du-Québec en date du 22 mai.

Photo : Radio-Canada

Aucune personne n’est morte en lien avec la COVID-19 dans l’Est-du-Québec depuis le 15 mai.

Déconfinement progressif des activités et services

Les annonces du gouvernement Legault concernant le déconfinement de certains services ont rythmé la semaine.

Alors que les activités sportives individuelles pratiquées à l’extérieur ont repris, les parcs et pourvoiries de la SÉPAQ ont rouvert au public. Les postes d'accueil, les installations sanitaires et les hébergements demeurent toutefois fermés pour l'instant.

Une vue du parc du Bic et du fleuve Saint-Laurent.

Les parcs de la SÉPAQ sont de nouveau ouverts au public.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Certains professionnels qui pratiquent des soins individuels, comme les coiffeurs et les dentistes, pourront reprendre le travail dès le 1er juin. Mais de nombreuses mesures de sécurité vont maintenant entourer leur pratique.

Les chirurgies considérées comme non urgentes pourront elles aussi reprendre progressivement dans nos régions.

Des enfants jouent dans un camp d'été.

Les enfants pourront participer aux camps de jour cet été.

Photo : La Presse canadienne / John Hart

Des camps de jours cet été et de l’école en ligne cet automne

Le gouvernement Legault a annoncé jeudi que les camps de jour pourront ouvrir dès le 22 juin. Mais les règles à respecter pour limiter la propagation de la COVID-19 demanderont davantage de ressources humaines et financières.

Certaines municipalités, comme la Ville de Sept-Îles, craignent d'éprouver des difficultés de recrutement cet été.

Par ailleurs, les établissements collégiaux et universitaires ont commencé à dévoiler leur plan pour l’automne. Le Cégep de Rivière-du-Loup adopte une méthode hybride : certains cours se donneront en ligne, et d’autres auront lieu dans l’établissement.

Cette formule sera aussi adoptée par l’UQAR et au Cégep de Sept-Îles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Santé publique