•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

MPI s’oppose à la désignation historique de l’édifice Eaton

Un grand édifice de style architectural de l'école de Chicago

L'édifice au 333 avenue St Mary, à Winnipeg, a été construit pendant la Première Guerre mondiale et servait de quartier général pour le service de vente par correspondance d'Eaton.

Photo : Radio-Canada / Daniel Gagné

Radio-Canada

Une initiative de la Ville de Winnipeg visant à classer l’ancien édifice d'Eaton du centre-ville comme bâtiment historique se heurte à une résistance de la part de la Société d’assurance publique du Manitoba (MPI, ou SAPM en français), qui en est propriétaire.

Le bâtiment, qui se trouve au 333 avenue St. Mary, a été construit en 1916 et servait de quartier général pour le service de vente par correspondance du géant du commerce de détail d’autrefois.

Il a été ajouté à la liste de ressources historiques en attente d’approbation par le Comité des bâtiments et des ressources historiques de la Ville en 2014 en raison de son importance historique et ses traits architecturaux de l’école de Chicago.

Les édifices classés comme étant historiques sont protégés par la loi contre la démolition. Ce titre protège également contre la modification des éléments caractéristiques de l’édifice, tels que relevés par le comité. Les propriétaires de ces bâtiments ont également droit à des incitatifs financiers.

D’après un récent rapport soumis par le comité, les façades de l’édifice d'Eaton et son toit plat sont importants sur le plan historique.

Toutefois, la SAPM affirme qu’une telle appellation pourrait interférer avec des consultations déjà entamées avec la Ville.

Avant la pandémie de COVID-19, les équipes juridiques de la Société d’assurance publique du Manitoba et la Ville de Winnipeg étaient en communication afin de déterminer si la Ville avait le droit d’accorder cette désignation à un édifice détenu par la province. Cette détermination n’a pas encore été finalisée, peut-on lire dans la réponse envoyée par la SAPM au Comité des bâtiments et des ressources historiques.

La directrice des services généraux de la SAPM, Cheryl Taylor, recommande plutôt que l’édifice soit classé comme bâtiment commémoratif, ce qui est une désignation moins limitative qui encourage la conservation des éléments architecturaux, mais qui permet tout de même la démolition et la modification de l’édifice sans avoir à consulter avec la Ville.

Le Comité des bâtiments et des ressources historiques votera le 26 mai afin de déterminer s’il recommande au Comité permanent sur l'urbanisme, les biens, le patrimoine et l'aménagement l’ajout de l’édifice Eaton à la liste officielle de ressources historiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Histoire