•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un python surprend un randonneur dans un parc de Surrey

Photo du python rampant dans le parc.

Ce python royal a été aperçu par un randonneur dans le parc régional Tynehead, à Surrey, en Colombie-Britannique.

Photo : Paul Peterson/Facebook

Radio-Canada

Un python royal exotique a été récupéré dans le parc régional Tynehead, à Surrey. C'est après avoir surpris un randonneur mercredi après-midi que le serpent en cavale a été capturé.

Une fois remis de ses émotions, le randonneur a signalé le python abandonné. Des équipes du district et de la Société pour l’éducation des reptiles de la côte ouest (Westcoast Reptile Education Society) ont entamé leurs recherches jeudi matin.

En moins de 45 minutes, ils avaient mis la main sur le pauvre animal qui fonctionnait au ralenti.

Parce qu’il fait si froid en ce moment, le serpent ne va pas trop bouger, explique Hastur McKay, de l'organisme. Les serpents sont habitués à des climats plus chauds qu’ici.

Le python royal est originaire d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest. Atteignant une taille de 1 à 1,5 mètre, c’est une espèce considérée comme un reptile facile à maintenir en captivité.

Selon M. McKay, le serpent capturé est petit pour son âge, ce qui suggère qu’il a été maltraité par son propriétaire. Il ajoute que les pythons royaux sont des animaux domestiques populaires et peuvent vivre jusqu’à 30 ans.

Cette longue vie peut cependant devenir un fardeau pour certains, ce qui les pousse à abandonner illégalement leur animal de compagnie dans un parc, explique M. McKay.

Nous observons de plus en plus ce phénomène, surtout avec les pythons royaux, dit-il. Les gens les abandonnent près des lacs Burnaby et Deer, dans ce genre de terrain. Ceux-ci semblent être des lieux souvent choisis pour abandonner les serpents, surtout quand le temps se réchauffe parce que les gens pensent qu’ils vont pouvoir survivre. Or, dit l’expert, les températures printanières ne sont pas suffisantes pour assurer la survie des pythons.

Il exhorte les propriétaires qui ne peuvent plus prendre soin de leurs serpents à contacter les sociétés de reptile plutôt que de les abandonner.

Le python récupéré dans le parc Tynehead a été recueilli et reçoit présentement les bons soins auxquels il a droit.

C’est une fin heureuse. Le serpent sera placé dans un endroit où il pourra vivre le reste de ses jours, a déclaré Don Bradley, porte-parole de la fédération régionale de Métro Vancouver.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !