•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les installations extérieures du PEPS rouvrent discrètement

Un athlète court sur la piste

Olivier Desmeules, champion canadien junior au 800 mètres, était présent pour la réouverture de la piste d’athlétisme

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Les installations sportives extérieures du PEPS de l’Université Laval recommencent discrètement à recevoir la clientèle. Après les terrains de tennis extérieurs et le champ de pratique de golf, plus tôt cette semaine, la piste d’athlétisme était de nouveau accessible, vendredi.

La réouverture de la piste n’ayant pas encore été annoncée publiquement, les coureurs présents, vers l'heure du midi, étaient principalement ceux du Rouge et Or et de l’équipe du Québec.

Ça fait vraiment du bien. C’est des sensations qu’on avait hâte de retrouver, s’est réjouie Aurélie Dubé-Lavoie, médaillée de bronze des championnats canadiens universitaires au 1500 m.

L’équipe d’entraîneurs du Rouge et Or a fait du bon travail pour encadrer les athlètes à distance durant le confinement et les coureurs pouvaient tout de même pratiquer leur sport. Mais sur la piste, on se sent plus dans l’action. Surtout pour une coureuse de 1500 m comme moi.

D’autant plus que la surface plus molle de la piste est moins dure sur le corps que l’asphalte des rues.

Des athlètes s'entraînent aux installations extérieures de la piste d'athlétisme à l'Université Laval sous le regard d'un entraîneur installé dans les gradins le 22 mai 2020

Depuis le mercredi 20 mai, quelques installations extérieures du PEPS sont de nouveau accessibles.

Photo : Radio-Canada

Pas tous en même temps

Entraîneur de l’équipe québécoise d'athlétisme et de l'équipe de cross-country du Rouge et Or, Félix-Antoine Lapointe disait être surtout présent comme observateur, vendredi. Question de s’assurer que la reprise des activités sur la piste était réaliste en conservant une certaine distanciation sociale.

Les athlètes se sont un peu passé le mot pour y aller à des heures différentes dans la journée. Donc, oui, quelques-uns se croisent et se côtoient, mais ce n’est pas tout le monde en même temps, a-t-il fait remarquer, satisfait.

Du golf 7 jours sur 7

On se rapproche donc d’un retour à la normalité en ce qui a trait aux installations extérieures du Peps.

Vendredi, on s’échangeait des balles de tennis sur les terrains situés derrière le pavillon Louis-Jacques-Casault. Depuis mercredi, le champ de pratique de golf a aussi rouvert ses portes. L’horaire de l’été prévoit une ouverture 7 jours sur 7 de 9h à 21h.

Reste maintenant à savoir si certaines installations intérieures du Peps, comme les gymnases ou la salle d’entraînement haute performance, pourront elles aussi ouvrir leurs portes de quelconque façon cet été.

De ce côté, il faudra vraisemblablement être patient, admet Mathieu Tanguay, chargé de communication du Rouge et Or. Le service des activités sportives de l’Université Laval se fiera évidemment aux directives de la Santé publique.

Avec les informations de Jean-Philippe Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Athlétisme