•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour des résidents saisonniers : les esprits s'échauffent à l'Î.-P.-É.

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard Dennis King en conférence de presse, le 22 mai 2020.

Dennis King lance un appel au calme, alors que plusieurs résidents sont en colère à la suite de l'annonce visant à autoriser les résidents saisonniers sur le territoire.

Photo : Radio-Canada

François Pierre Dufault

La décision de rouvrir les frontières de l'Île-du-Prince-Édouard aux résidents saisonniers échauffe les esprits dans la province, au point où le premier ministre Dennis King lance un appel au calme.

Le gouvernement insulaire se dit prêt à étudier les demandes de quelque 2300 propriétaires de résidences secondaires de nationalité canadienne qui souhaiteraient séjourner dans la province durant l'été. Ces personnes doivent être en mesure de s'isoler pendant 14 jours à leur arrivée.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Chaque décision du gouvernement doit être soumise à l'examen et à la discussion du public. Mais je demande aux Insulaires de le faire dans la civilité et le respect, a déclaré Dennis King, le visage grave et la voix tremblante, lors d'un point de presse, vendredi après-midi.

Des propos « inacceptables »

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard estime que les commentaires de certains Insulaires à l'égard des autorités, et en particulier la médecin hygiéniste en chef, la Dre Heather Morrison, dépassent les limites de l'acceptable.

Je comprends que les gens sont préoccupés [par la COVID-19]. Nous le sommes tous. Ça ne me dérange pas d'être critiqué. C'est mon travail. Je suis le premier ministre, a affirmé Dennis King. Ce qui me dérange, c'est lorsqu'on prend pour cible des individus du calibre de la Dre Morrison. Je pense que nous pouvons et nous devons faire mieux que ça.

Nous vivons un moment chargé d'émotion.

Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard

La Dre Heather Morrison est apparue ébranlée lors d'un point de presse, vendredi après-midi. C'est la gorge nouée et les larmes aux yeux que la médecin hygiéniste en chef a annoncé la réouverture des nombreux commerces dans le cadre de la deuxième phase de levée des restrictions de santé publique liées à la pandémie.

La médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Heather Morrison, le 22 mai 2020.

La médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Heather Morrison, avait la gorge nouée lors du point de presse du 22 mai.

Photo : Radio-Canada

L'Île-du-Prince-Édouard ne recense plus aucun cas actif de la COVID-19 depuis maintenant deux semaines.

Le premier ministre « menacé » par un voisin

Dennis King confirme également que la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a été appelée à son domicile, vendredi matin, après qu'un voisin mécontent de la décision de laisser entrer les résidents saisonniers à l'Île-du-Prince-Édouard se soit présenté sur les lieux.

Le premier ministre dit qu'en son absence, l'individu se serait entretenu avec sa conjointe et qu'il aurait tenu avec elle des propos qu'elle aurait interprétés comme des menaces.

L'affaire se serait réglée sans incident, selon le chef progressiste-conservateur. J'ai appelé ce voisin et nous avons eu une bonne conversation, explique-t-il.

Aucune accusation n'a été déposée contre l'individu.

Des critiques virulentes et une pétition

Des Insulaires ne décolèrent pas depuis l'annonce de la réouverture des frontières aux propriétaires canadiens de résidences secondaires, mercredi.

Les critiques parfois virulentes à l'endroit des autorités se multiplient dans les réseaux sociaux.

Une pétition en ligne demandant au gouvernement de faire marche arrière avait reçu plus de 4000 signatures, vendredi après-midi.

C'est un peu une gifle pour les Insulaires qui ont du mal à joindre les deux bouts avec une seule maison, a dénoncé Jason MacGregor, un résident de Souris dans l'est de l'Île-du-Prince-Édouard, dans une entrevue accordée à CBC. [La province] cède plutôt aux intérêts de gens qui ont ce privilège [d'avoir une résidence secondaire] et qui ne devraient peut-être pas être notre priorité.

Malgré tout, Dennis King persiste et signe. Nous ne devons pas laisser nos craintes nous paralyser, a-t-il exhorté.

Et même si le déconfinement se poursuit à l'Île-du-Prince-Édouard, la Dre Heather Morrison signale que la province commence à se préparer pour une deuxième vague d'infection à la COVID-19 qui pourrait survenir à l'automne.

Il n'y jamais eu une pandémie qui n'a pas eu une deuxième vague, a-t-elle prévenu.

Avec des renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale