•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto pourrait devoir retrancher 1,2 milliard de dollars dans ses services

L'hôtel de ville de Toronto et ses rues alentour vides, photographiés en vue aérienne pendant la pandémie de COVID-19.

Des compressions importantes attendent les services publics de Toronto si les gouvernements n'interviennent pas, selon John Tory.

Photo : CBC / Sue Reid

Radio-Canada

Le maire John Tory a dressé une liste des services qui devront être réduits à Toronto si les gouvernements ne débloquent pas d'aide. Près de 20 000 emplois sont menacés, et le transport en commun serait particulièrement touché.

M. Tory affirme qu’il devra procéder à une réduction radicale des services publics, les gouvernements municipaux n’étant pas autorisés à présenter des budgets déficitaires en Ontario.

Le plan de réduction des dépenses présenté par le maire Tory vise à réaliser 1,2 milliard d’économies, soit l'équivalent de plus de 10 % du budget de la Ville pour l'année 2020.

La Commission de transport de Toronto (CTT) est le service qui serait le plus touché par le plan de compressions, prévient le maire Tory.

La Ville prévoit réduire de 575 millions de dollars le budget de la CTT, qui essuie des pertes de 92 millions de dollars par mois depuis le début de la pandémie.

La réduction des services de la CTT aurait les effets suivants :

  • Les lignes de métro 1 et 2 seraient réduites à 50 % de leur capacité
  • Les lignes de métro 3 et 4 cesseraient de fonctionner
  • Les parcours majeurs de tramway et d’autobus seraient aussi réduits de la moitié de leur capacité actuelle
  • 4 millions de trajets de transport seraient abolis

Les services de police et d’incendie pourraient respectivement voir leur budget amputé de 23 millions et 31 millions de dollars.

La Ville pourrait aussi retrancher 40 millions de dollars dans les subventions pour la garde des enfants de familles défavorisées, ce qui priverait 40 625 familles de ces subventions.

Des compressions à hauteur de 11 millions de dollars menacent aussi le système des refuges, ce qui pourrait diviser par deux la capacité d’accueil des sans-abri.

Près de 20 000 licenciements en vue

Bien que se disant totalement en désaccord avec ces compressions, le maire de Toronto affirme qu'une baisse planifiée de 40,8 millions dans le budget des centres communautaires pourrait forcer la fermeture de 51 d’entre eux.

En tout, ces saignées budgétaires pourraient mener au congédiement de 19 184 employés, selon John Tory.

Il affirme que la seule manière d’éviter ce scénario est de recevoir de l’aide des gouvernements pour éponger le déficit actuel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !