•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déconfinement : la marge de manœuvre est mince, prévient Santé publique Ottawa

dsc01463

Les Ottaviens devront respecter la distanciation physique pour éviter une deuxième vague de COVID-19 (archives).

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Le déconfinement est bien amorcé à Ottawa, mais la capitale fédérale est loin d’être à l’abri d’une deuxième vague. Selon Santé publique Ottawa (SPO), il suffirait d’une mince augmentation des contacts physiques pour que les cas et les hospitalisations augmentent de nouveau.

La modélisation indique qu’à Ottawa, si les contacts n’augmentent que de 20 %, on peut s’attendre à plus d’hospitalisations, a noté la médecin en chef de SPO, la Dre Vera Etches, lors d'un point de presse virtuel, vendredi après-midi.

Son collègue de l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa, le Dr Doug Manuel, s'est quant à lui montré optimiste qu’Ottawa pourra éviter le pire dans un avenir rapproché. On projette que si les choses restent comme elles sont, on prévoit une baisse des hospitalisations et des cas sévères, a-t-il expliqué.

On a été capables d’aplatir la première courbe et c’est pour ça que je suis optimiste qu’on ne verra pas une deuxième vague.

Dr Doug Manuel, Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa

Si on ne respecte pas les mesures de distanciation, on prévoit une augmentation marquée des hospitalisations, a-t-il cependant prévenu. Le reste de la réouverture de la région de la capitale devra s’accompagner également de tests de dépistage.

La Dre Etches a par ailleurs invité tous les Ottaviens éprouvant des symptômes grippaux mineurs ou sévères à aller passer un test de dépistage. On ne fait pas ça d’habitude [quand on a une grippe], a-t-elle concédé. On demande aux gens de changer leurs habitudes et de se présenter pour se faire tester et, ainsi, on pourra faire des tests et des suivis.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

9 nouveaux décès à Ottawa

Par ailleurs, SPO a confirmé dans son bilan de vendredi que 9 personnes de plus ont succombé à la COVID-19, ce qui signifie que 220 personnes en sont mortes depuis le début de la pandémie à Ottawa. Cela représente 12 % des 1885 Ottaviens qui ont contracté le coronavirus jusqu'à maintenant.

Toutefois, 1465 personnes, soit 77 %, sont aujourd'hui guéries de la maladie. Parmi les 200 individus toujours malades, 44 sont à l’hôpital, soit 1 de plus que lors du précédent rapport de SPO.

Des éclosions de COVID-19 sont toujours actives dans 20 établissements et foyers de soins d’Ottawa, dont le Centre de santé de longue durée Peter D. Clark, où 3 résidents et 1 employé sont morts après avoir été infectés par le nouveau coronavirus.

SPO rappelle également que les cas confirmés ne sont fort probablement que la pointe de l'iceberg. Les renseignements liés au taux global d’infection au Canada ne seront disponibles que lorsque des études de grande envergure auront été menées sur la présence d’anticorps dans le sérum sanguin des personnes touchées par la COVID-19, précise l'agence sur son site Internet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Santé publique