•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les proches aidants n’ont plus accès à l’Hôpital général de Québec

L''Hôpital général de Québec

Hôpital général de Québec

Photo : Radio-Canada / Alexandre Duval

Radio-Canada

L’augmentation du nombre de personnes infectées à la COVID-19 au Centre d'hébergement Hôpital général de Québec force le CIUSSS de la Capitale-Nationale à interdire l’entrée aux proches aidants jusqu’au 29 mai.

Le ministère a accordé un avis favorable pour une dérogation pour le report des visites des proches aidants au Centre d'hébergement Hôpital général de Québec d’une durée de 10 jours, explique Vincent Lamontagne, directeur adjoint des communications du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Ce délai nous permettra de dresser un portrait épidémiologique suite au dépistage de masse en cours, de contrôler la transmission et de mettre en place toutes les conditions requises pour l’accueil sécuritaire des personnes proches aidantes, ajoute-t-il.

Vendredi, le CIUSSS a fait état de six nouveaux cas dans l’établissement, trois employés et trois usagers, pour un total de 59.

Une personne de plus est morte du coronavirus, portant à trois le nombre de décès dans cet hôpital.

Ça ne serait pas opportun qu'à ce moment-ci des proches aidants puissent venir visiter leurs proches, indique le directeur de la santé publique de la Capitale-Nationale, le Dr. François Desbiens.

Compte tenu de la situation qu'on a, on est en train de réaménager les zones froides et zones chaudes et être certains qu'on puisse cesser la transmission de l'infection, poursuit-il.

L'Hôpital général n'est pas le seul à suspendre les visites des proches aidants. La résidence Manoir et Cours de l'Atrium, le Havre du Trait Carré et le CHSLD privé conventionné Saint-Jean-Eudes ont également appliqué cette mesure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Santé