•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La date des audiences du BAPE sur GNL Québec annoncée en début de semaine

Des documents du BAPE.

Des documents ont été remis aux personnes présentes.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Radio-Canada

La date qui marquera le début des audiences du BAPE sur le projet de GNL Québec devrait être connue en début de semaine prochaine.

La députée de Chicoutimi et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, a d'abord laissé présager une annonce imminente sur les ondes de Radio-Canada, jeudi.

C’est très bientôt. J’aurais peut-être pu l'annoncer, mais par respect pour mon collègue, je vais lui laisser faire son annonce pour l'étude environnementale, mais en même temps, il a même la date que ça va commencer, a indiqué la ministre, en entrevue à l’émission Style libre.

L’information a été confirmée vendredi par le cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette.

Le ministre annoncera donc au cours des prochains jours qu’il a confié à l’organisme gouvernemental un nouveau mandat entourant le projet de construction d’une usine de liquéfaction de gaz naturel à La Baie, assortie d’un gazoduc. Le projet est évalué à 14 milliards de dollars.

Les audiences publiques sur le projet de GNL Québec devaient commencer le 16 mars à Saguenay. Le ministre avait cependant annulé le mandat quelques jours plus tôt en raison de la crise de la COVID-19. Il était donc dans l'obligation de confier un nouveau mandat au BAPE pour la tenue d’audiences.

On ne sait pas, pour l’instant, dans quel contexte ces audiences se dérouleront.

Consultations conjointes

Quant au projet de Gazoduq, qui vise l’implantation d’une conduite de 780 km à partir du nord de l’Ontario pour alimenter l’usine de liquéfaction de La Baie, Québec et Ottawa se sont entendus pour qu’une seule procédure d’évaluation environnementale soit réalisée.

L'entente prévoit que l'Agence d'évaluation d'impact du Canada (AEIC) et le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) tiendront conjointement les audiences. Les coûts seront partagés et les parties seront tenues de collaborer entre elles et de partager l'information.

Avec les informations de Michel Gaudreau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires