•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une salle de spectacle « anti-COVID » pourrait voir le jour à Sorel-Tracy

Simulation montrant des personnes assises autour d'une scène sur laquelle joue un groupe de musique.

Ivan Duchesneau, co-concepteur du projet « Io », rêve de pouvoir ériger son chapiteau dès cet été malgré la pandémie.

Photo : Projet Io

Radio-Canada

Malgré la pandémie, les événements musicaux pourraient reprendre plus tôt qu’on le pense, du moins à Sorel-Tracy, en Montérégie. D'ici un mois, on y érigera une immense structure mobile pouvant accueillir 2000 personnes en temps normal, mais 250 en temps de distanciation sociale. Tout est prévu pour que les artistes montent sur scène en toute sécurité.

Ivan Duchesneau, co-concepteur du projet « Io », rêve de pouvoir ériger son chapiteau dès cet été, malgré la pandémie.

On essaie de devenir une référence, pour que la santé publique dise : "Oui, ça fonctionne", explique-t-il. Est-ce qu'on va être prêt pour le mois de juillet? Oui, parce que tout le matériel est disponible.

L'équipe derrière cette initiative compte disposer tous les éléments de cette salle de spectacle mobile dans un carrefour giratoire, où une signalisation piétonnière sera établie afin que les gens ne puissent pas se croiser.

Schéma indiquant le sens de la circulation autour de la scène.

La circulation a été pensée pour éviter les contacts entre les gens.

Photo : Projet Io

À la formule cabaret, on ajoutera des panneaux de plexiglas entre chacune des tables.

Quand on arrive dans notre salle, on se lave les mains, puis on passe dans une douche avec une brume qui va tuer tous les virus, explique Ivan Duchesneau.

Ce dernier fait valoir que le fumigène déployé dans cette douche élimine les virus et qu’il nettoie les pieds des personnes avant leur entrée dans la salle.

Les concepteurs de cette salle mobile anti-COVID veulent aussi désinfecter les canettes, les toilettes et même l'air.

Ivan Duchesneau affirme que les technologies pour le faire existent déjà sur le marché.

La machine en métal possède un couvercle en plastique transparent.

Cette machine permet de désinfecter les canettes et les bouteilles.

Photo : Projet Io

Il y a des technologies UV qui existent dans les hôpitaux. On va juste adapter [cette technologie] dans notre salle de spectacle pour filtrer l'air et nettoyer nos salles, explique-t-il.

Les expertes et les experts restent prudents

Une telle douche fumigène, qui existe ailleurs dans le monde, ne fait toutefois pas l'unanimité.

La professeure émérite en santé publique de l’Université de Montréal, Marie-France Raynault, estime qu’il est difficile de se prononcer sur le projet et que les avis sont partagés.

Je n’ai pas vu le projet, mais il y a eu un avis récent de l'OMS qui mettait en garde contre les dangers de la fumigation avec les douches désinfectantes.

La professeure Marie-France Raynault
Illustration d'une douche de désinfection

Les spectateurs et spectatrices se désinfecteront les mains et passeront par une douche de désinfection avant d'entrer dans la salle.

Photo : Projet Io

La professeure Marie-France Raynault va même jusqu’à dire que ce projet pourrait être difficile à réaliser.

Malgré la bonne volonté, à moins de chaque spectateur soit dans une bulle, je ne vois pas comment on peut éviter la transmission lors d'un événement d'une telle ampleur.

La Ville de Sorel-Tracy emballée par l’idée

Enchantée par l'idée, la Ville de Sorel-Tracy a quant à elle prêté gratuitement une partie du quai Catherine-Legardeur pour accueillir la structure.

Si ça peut inspirer les maires des autres villes. On a décidé de se donner une vie, à Sorel-Tracy. On a décidé de se donner des moyens pour que les gens puissent se produire. Les artistes sont tannés de donner des spectacles derrière un écran d'ordinateur, soutient le maire, Serge Péloquin.

Deux usines, une à Québec et une autre à Saint-Roch-de-l'Achigan, dans Lanaudière, sont à pied d'œuvre pour fabriquer tous les éléments de la structure.

Illustration d'un chapiteau comportant un toit, mais pas de murs.

Ce chapiteau mobile vise à accueillir des spectacles tout en assurant la sécurité sanitaire des personnes présentes.

Photo : Projet Io

L’équipe de la Corporation des événements de Sorel-Tracy, partenaire du projet, se dit emballée à l’idée de devenir des chefs de file avec cette initiative.

On voulait être les premiers à mettre ce projet en route, et ne pas perdre de temps pour que les gens aient la même idée, avoue le vice-président de l’organisation, Thierry Migeon.

Pour l’instant, aucune programmation n’est encore coulée dans le béton.

On est en discussion parce qu’il y a une réticence de la part de certains artistes, qui veulent garder une certaine sécurité.

Thierry Migeon

La structure devrait être installée au début de juin pour être opérationnelle le plus rapidement possible.

Avant d'accueillir artistes et public, les concepteurs feront des tests et attendront le feu vert de la santé publique du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !