•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Cégep de Sept-Îles à pied d’œuvre pour offrir une rentrée hybride

Des voitures sont stationnées devant le Cégep de Sept-Îles.

La rentrée n'aura rien d’ordinaire au mois d'août au Cégep de Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À l’instar d'autres établissements collégiaux de la province, le Cégep de Sept-Îles se prépare pour une rentrée hybride à l’automne prochain. Les cours théoriques seront donnés à distance et les cours pratiques auront lieu en classe.

En pleine fin de session de l’année actuelle en ligne, le Cégep septilien en est déjà à planifier l’année scolaire suivante. Le mot d’ordre est clair : tout ce qui peut être fait à distance sera fait à distance, indique Marie-Eve Vaillancourt, directrice des études du Cégep de Sept-Îles.

Les cursus scolaires demeurent cependant inchangés. Aucun cours ne sera reporté. Ce serait pelleter en avant et on ne veut pas retarder le parcours de nos étudiants, soutient Maire-Eve Vaillancourt.

Un flou autour des moyens pour y arriver

Si on prévoit faire les cours techniques entre les murs du cégep, la façon d'y arriver demeure floue.

Le nombre maximum dans un laboratoire de chimie est de 24 places, mais on ne pourra pas être autant. Il faut faire deux groupes, explique la directrice des études du Cégep de Sept-Îles.

Les ressources nécessaires pour y parvenir, professeurs supplémentaires ou augmentation salariale, demeurent un inconnu pour le moment.

Des élèves entrent dans le Cégep.

La rentrée scolaire aura lieu le 24 août prochain au Cégep de Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada / Louis Garneau

Chute des inscriptions d'étudiants étrangers

La crise actuelle a un impact sur les inscriptions d’étudiants internationaux. Alors que le cégep travaille fort pour recruter de nouveaux étudiants, l’incertitude du moment a raison de ses efforts.

Le cégep attendait une trentaine d’étudiants de l’étranger l’automne prochain avant le début de la pandémie. À ce jour, seulement 18 continuent leur démarche pour être présents à la rentrée, indique Mme Vaillancourt.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Éducation