•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chantier du quai de Pointe-aux-Basques lancé

Une pelle mécanique creuse le sol.

Les travaux allaient bon train vendredi.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Radio-Canada

Les travaux de réfection du terminal de Pointe-aux-Basques au Port de Sept-Îles sont maintenant commencés. Le chantier doit toutefois s’adapter à la pandémie de COVID-19.

Depuis la semaine dernière, des travailleurs préparent le terrain pour la construction du nouveau quai du terminal de Pointe-aux-Basques. Le quai est inutilisable depuis un an et demi.

La nouvelle construction permettra non seulement de garantir le ravitaillement de la Basse-Côte-Nord, mais aussi de desservir les installations minières de la région.

Le quai était fermé depuis octobre 2018. Avec la construction, ça va nous permettre de l’utiliser et de ramener le Bella Desgagnés au terminal de Pointe-aux-Basques, explique Manon D’Auteuil, directrice ingénierie et développement durable au Port de Sept-Îles.

Manon D’Auteuil est sur le chantier et porte un casque de construction.

La nouvelle construction va permettre de recevoir des navires de plus grande envergure, donc du matériel plus lourd, indique Manon D’Auteuil.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

La distanciation sur un chantier

Au plus fort des travaux, jusqu’à 50 travailleurs seront en action sur le quai, ce qui constitue un défi en temps de pandémie.

Du matériel de protection a été acheté et le chantier n’utilise pas de roulottes. Le Port de Sept-Îles a plutôt prêté un entrepôt à l’entrepreneur pour réorganiser les espaces communs.

Il est trop tôt pour savoir si les nouvelles méthodes de travail auront des impacts sur l’échéancier.

Tout ce qui est perte de production, c’est très difficile à évaluer pour le moment, souligne Benoit Dubé, directeur principal chez Construction RIC, l'entreprise qui effectue les travaux. C’est tout nouveau pour tout le monde et on est plus ou moins à l’aise avec ça. On y va au cas par cas, mais ce qu’on entend, c’est qu’il y a plus ou moins d’impact sur la productivité des gens au travail un coup que les équipements sont mis et que l’organisation est faite en conséquence.

Benoit Dubé en entrevue sur le chantier.

Benoit Dubé est le directeur principal de l'entreprise contractante pour le projet.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Émissions compensées

Par ailleurs, Benoit Dubé ajoute que des arbres seront plantés afin de compenser les émissions de gaz à effet de serre produites par les véhicules lourds pendant les travaux. On va calculer toutes les émissions de CO2 qui vont être générées par la machinerie lourde. À la fin, on va donner ça à une firme spécialisée qui va compenser les émissions en plantation d’arbres. C’est en lien avec l’objectif de développement durable du Port, explique-t-il.

Le quai en construction.

Il reste six mois de travaux à effectuer sur le quai avant qu'il soit de retour en fonction.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Les travaux doivent se poursuivre jusqu'en novembre puis être finalisés au printemps prochain avant que le quai ne puisse accueillir à nouveau des navires.

Avec les informations de Laurence Royer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Industrie de la construction