•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier cas de COVID-19 dans une école de Drummondville

Un élève de l'école primaire St-Pierre de Drummondville est atteint de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

Un élève de l'école primaire Saint-Pierre, située à Drummondville, a été déclaré positif à la COVID-19. La Commission scolaire des Chênes de Drummondville (CSDC) a confirmé l'information vendredi.

L’élève, qui ne souffrait d’aucun symptôme, a reçu son diagnostic il y a quelques jours et a été retiré de l'école cette semaine à la suite du long congé. L’élève ainsi que la fratrie ont été retirés de l’école, fait savoir Maude Trépanier, directrice générale adjointe à la CSDC.

Un des parents de l’élève a aussi reçu un diagnostic positif à la COVID-19 la semaine dernière selon la CSDC.

Les parents des élèves qui fréquentaient la même classe ont été avisés par écrit, indique le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec. Ils sont invités à surveiller de près l’état de santé de leur enfant et d’éviter qu'il fréquente l’école s’il présente un symptôme de la maladie.

On demande aux parents de garder les enfants à la maison s’il y a des symptômes

Maude Trépanier, directrice générale adjointe à la CSDC

Lorsqu’il y a des symptômes qui s’apparentent à la COVID-19 dans l’école, on doit retourner les élèves à la maison, continue Maude Trépanier.

L'affaire de tous

Le Syndicat des enseignants de la région de Drummondville (SERD) rappelle quant à lui que la lutte à cet ennemi invisible est l'affaire de tous. Il faut que tout le monde travaille dans le même sens, fait savoir Guy Veillette, président du syndicat.

Ce dernier explique également que tout est fait pour assurer la sécurité et la santé du personnel. Ça augmente beaucoup le niveau de stress des enseignantes et enseignants. Chaque matin, l’employeur demande au personnel de compléter un formulaire pour s’assurer de leur état de santé pour faire le point sur leur santé, dit-il.

La Direction de santé publique de l'Estrie soutient de son côté que tout est en place pour agir de façon efficace si un enfant qui fréquente une école de la région contracte la COVID-19. Le Dr Alain Poirier dit s'attendre à ce qu'il y ait probablement des cas dans les écoles. Mais il se fait toutefois rassurant.

Nos infirmières sont sur le terrain, partout en Estrie. Il y a plein d’outils et de guides sur la façon de se préparer de vérifier les symptômes ou de contacter les parents, fait-il savoir. On fait tout ça [parce que] s’il arrive un cas, on ne veut pas tout fermer, la ville, l’école, etc., poursuit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Éducation