•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Musées, bibliothèques et ciné-parcs pourront rouvrir le 29 mai au Québec

Les salles de cinéma et de spectacles ainsi que les lieux de tournage devront toutefois attendre leur tour.

La pavillon Lassonde du Musée des beaux-arts du Québec.

Le Musée national des beaux-arts du Québec a annoncé vendredi qu'il comptait rouvrir ses portes le 29 juin.

Photo : Radio-Canada / Bruno Giguère

C'est un premier pas dans la voie du déconfinement pour l'industrie culturelle.

À compter du 29 mai, les musées, les comptoirs de prêt des bibliothèques et les ciné-parcs pourront reprendre du service dans tout le Québec, a annoncé vendredi la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy.

Ces établissements pourront rouvrir à leur rythme, a spécifié la ministre, parce qu'ils devront adapter les lieux à la nouvelle réalité. Ainsi, ils ne pourront pas rouvrir avec le même nombre de visiteurs à l'intérieur, et les consignes de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) devront être appliquées à la lettre.

Dans les bibliothèques, l'accès aux rayons sera interdit, sauf pour le personnel. Les visiteurs seront limités aux comptoirs de prêt. Même chose dans les ciné-parcs : les zones de jeux resteront fermées, et pour la restauration, seules les commandes pour emporter seront permises, a illustré Nathalie Roy.

Environ 120 musées, 180 bibliothèques publiques et une demi-douzaine de ciné-parcs sont concernés par cet assouplissement.

Certains musées ont déjà fait connaître à quelle date ils accueilleront à nouveau les visiteurs : le Musée de la civilisation de Québec a choisi le 20 juin et le Musée national des beaux-arts du Québec, le 29 juin. Le public retrouvera la Grande Bibliothèque de Montréal le 2 juillet.

La ministre Roy a également annoncé vendredi qu'elle avait reçu un avis favorable de la santé publique pour la reprise des activités des studios d'enregistrement et la captation de spectacles en salle – sans public – à compter du lundi 1er juin.

Dans ces cas-ci, des conditions bien précises devront aussi être respectées : une distance de deux mètres devra être observée en tout temps entre les personnes sur scène ou en studio, et l'équipe technique devra être réduite à un maximum de cinq personnes.

Les salles de cinéma et de spectacles ainsi que les lieux de tournage devront attendre leur tour. Aucune date de réouverture les concernant n'a été annoncée vendredi.

Jeudi, la ministre Roy avait émis le souhait de présenter un premier pan de reprise dans certains secteurs d'activité en culture d'ici la fin de la semaine. La relance des activités se fera en douceur et à géométrie variable, avait-elle expliqué au micro de Pénélope McQuade.

Une tendance « encourageante »

Le bilan de la COVID-19 au Québec s’élève maintenant à 3865 morts, soit 65 de plus en 24 heures, et à 46 141 cas confirmés, dont 13 819 personnes guéries.

Dans les hôpitaux, le nombre de lits occupés par des patients aux prises avec la COVID-19 a baissé de 25 depuis jeudi pour s'établir à 1479, et de 5 aux soins intensifs qui comptent actuellement 171 malades.

La vice-première ministre Geneviève Guilbault, qui remplaçait François Legault lors de la conférence quotidienne du gouvernement québécois, vendredi à Montréal, a parlé d'une tendance encourageante. Il y a une stabilisation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 confirmés, et ce, malgré le fait qu’on teste davantage, s'est-elle réjouie.

La santé publique, qui a toujours comme objectif de procéder à 14 000 tests par jour, a réussi à réaliser 12 604 tests pendant la seule journée de mercredi, a ajouté Mme Guilbault.

Interrogée sur les 17 000 employés du gouvernement fédéral mis à la disposition des provinces et des territoires pour mener des opérations de traçage, la vice-première ministre a fait savoir qu'elle acceptait la main tendue d'Ottawa.

Mme Guilbault a cependant contesté les dires du premier ministre Justin Trudeau, selon lesquels l'offre était sur la table depuis plusieurs jours déjà, ce qui attestait qu'elle n'en avait pris connaissance que vendredi matin.

Un peu plus tôt, François Legault et le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, ont distribué des masques à la station de métro Cadillac afin de sensibiliser les Montréalais à l'importance de porter un couvre-visage. L'entourage du premier ministre est toutefois intervenu verbalement pour demander aux curieux de respecter la règle du deux mètres.

La journée de vendredi coïncidait avec l'entrée en vigueur de la nouvelle consigne sur les rassemblements extérieurs, qui seront dorénavant permis s'ils ne dépassent pas 10 personnes issues de 3 foyers différents. Le maximum de trois ménages n'est toutefois qu'une recommandation, a précisé vendredi le cabinet de la ministre de la Santé, Danielle McCann.

Sentant l'impatience des Québécois, qui se demandent comment se dérouleront leurs vacances cet été, le gouvernement a assuré vendredi qu'il travaillait d’arrache-pied afin de préparer l'ouverture des campings et la relance de l’industrie touristique en général.

On vous entend, et on va trouver une solution pour que les gens puissent profiter de la nature cet été.

Geneviève Guilbault, vice-première ministre du Québec

En attendant, Mme Guilbault invite ceux qui prêchent par excès d'enthousiasme à freiner leurs ardeurs, et le Dr Arruda rappelle qu'il n'hésitera pas à faire marche arrière si ses recommandations de santé publique ne sont pas suivies par les Québécois.

Si on revient à nos anciennes habitudes, c'est comme si ceux qui sont morts étaient morts pour rien, a-t-il dit, en anglais.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique