•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aide s’organise pour soutenir les familles sinistrées à Roberval

Une banderole bloque le passage vers le quartier sinistré.

Le quartier a été lourdement endommagé par le brasier.

Photo : Radio-Canada / Steeven Tremblay

L’incendie de jeudi dans un quartier de Roberval a finalement jeté à la rue cinq familles et endommagé une quinzaine de résidences. Le sinistre a créé un élan de solidarité et la Ville tente d’organiser le tout.

Le maire de Roberval, Sabin Côté, et le chef du Service des incendies, Guy Maillot, ont fait le point sur le drame vendredi avant-midi.

La Ville de Roberval n’a jamais eu de [feu] de cette ampleur en superficie terrain et en nombre de personnes [touchées], si on exclut le feu de l’hôpital et celui des Ursulines.

Guy Maillot, chef, Service des incendies de Roberval

En conférence de presse, Guy Maillot n’a pas hésité à parler de véritable tragédie, même si personne n’a perdu la vie. On considère qu’on a eu des pertes minimes par rapport à cet incendie majeur.

Le revêtement extérieur de plusieurs maisons a fondu.

Plusieurs maisons du quartier ont été endommagées en raison de la chaleur émanant du brasier.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Enquête en cours

La cause exacte du brasier n’a pas été identifiée clairement encore.

L’enquête a été amorcée par le Service des incendies. Cependant, des informations contradictoires dans les témoignages recueillis ont convaincu le Service de transférer la suite de l’enquête à la Sûreté du Québec (SQ)

Le chef Guy Maillot confirme cependant qu’à l’arrivée des pompiers sur les lieux, un feu extérieur brûlait entre deux maisons mobiles.

Des maisons ravagées par les flammes.

Des maisons situées derrière le quartier de maisons mobiles ont aussi été ravagées par les flammes.

Photo : Radio-Canada / Steeven Tremblay

La Croix-Rouge est venue en aide à toutes les familles sinistrées. Elles sont relogées soit à l’hôtel ou chez des proches. La Saint-Vincent-de-Paul les aidera aussi pour les besoins alimentaires et vestimentaires.

Solidarité populaire

Un élan de solidarité s’est rapidement formé dans la population, si bien que la Municipalité prépare une vaste collecte pour aider les citoyens touchés.

Il y a beaucoup de gens qui veulent aider et donner. On est à coordonner une activité de récupération des dons, monétaires ou matériels, avec la Saint-Vincent-de-Paul.

Sabin Côté, maire, Roberval

Le maire songe à monopoliser le centre sportif de l’endroit pour tenir la collecte. Avant tout, la Ville souhaite entrer en contact avec les sinistrés pour connaître plus précisément leurs besoins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Incendie