•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avez-vous vu un ours? Les signalements sont en hausse dans le Nord

Un ours noir est allongé sur la branche d'un arbre.

Les ours pourraient être attirés vers les sources de nourriture non naturelles en raison du printemps tardif.

Photo : La Presse canadienne / HO-CFJC-Chad Klassen

Radio-Canada

Le nombre de signalements d’ours est en hausse dans le Nord-Est de l’Ontario.

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts a reçu 214 appels par rapport à des ours nuisibles dans la région depuis janvier. L’année dernière à pareille date, le ministère avait reçu 143 appels, ce qui représente une augmentation d’un tiers des appels.

Karen Passmore, une spécialiste du ministère, précise que la majorité des appels concernent des ours mangeant à des sources de nourriture non naturelles, comme les mangeoires pour oiseaux.

Il est probable que l'augmentation des appels soit liée à la disponibilité de nourriture naturelle, explique-t-elle.

Si les sources de nourritures naturelles sont abondantes, alors les rencontres entre les humains et les ours ont tendance à diminuer. Si elles sont faibles, alors ils vont chercher de la nourriture où elle est facilement disponible, comme dans les ordures.

Karen Passmore, porte-parole régionale du ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Selon Mme Passmore, la fraîcheur du printemps a entraîné un retard dans la saison de croissance des plantes. Mais maintenant que le mercure a remonté, les ours devraient trouver de quoi manger plus facilement dans la forêt.

Cela pourrait entraîner une diminution des signalements. Nous ne pouvons en être certains, mais c'est ce que nous espérons, explique-t-elle.

Karen Passmore ajoute que plusieurs signalements sont également faits quant à l’observation de familles d’ours. Elle associe le phénomène à l’abondance de nourriture naturelle qui a caractérisé l’année précédente.

Nous savons que si les ours sont en bonne santé et qu'ils sont bien nourris lorsqu'ils entrent en hibernation, il y a plus de chances que les femelles aient plusieurs oursons, c'est donc ce qu'on observe cette année, détaille-t-elle.

« Ils ne font que passer »

Si le nombre signalement au ministère est en hausse pour la région de Sudbury, le conseiller municipal Al Sizer affirme que la Ville a reçu un volume d’appel similaire à celui de l’année précédente.La situation actuelle n’est certainement pas aussi préoccupante que par le passé, a-t-il déclaré à propos du nombre d'observations fait par ses concitoyens.

Les ours ne s'attardent pas. Ils ne font que passer, ce qui est bien.

Al Sizer, conseiller municipal pour la Ville du Grand Sudbury

M. Sizer encourage les habitants de Sudbury à signaler les observations d'ours sur le site Internet de la ville, Report-A-Bear. Ces données sont également accessibles au public.

Si vous prévoyez de faire une promenade, vous pouvez rapidement vous référer à la carte des ours et voir s'il y a eu de l'activité récemment dans la zone dans laquelle vous souhaitez marcher, propose-t-il.

Afin d'éviter les rencontres avec les ours, le ministère conseille de sortir ses déchets le jour de leur ramassage, de mettre en place des mangeoires pour oiseaux uniquement pendant les mois d'hiver et de nettoyer son barbecue régulièrement.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Faune et flore