•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une foule compacte pour voir Legault et les stars du CH

Le reportage de Marie-Michèle Lauzon.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

L'entourage du premier ministre a dû insister pour que les Montréalais venus à sa rencontre respectent la « règle du deux mètres » lors d'une opération de distribution de masques, vendredi, à la sortie du métro.

François Legault, le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, le directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin, et l'attaquant Jonathan Drouin se sont présentés à la station Cadillac en matinée, ce qui a attiré de nombreux curieux.

Un homme se prend en photo au milieu de la foule avec, en arrière-plan, le premier ministre Legault, Jonathan Drouin et Marc Bergevin.

Quelques curieux ont profité de l'occasion pour immortaliser l'événement.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le Dr Arruda et les membres du personnel du premier ministre ont toutefois été dans l'obligation de rappeler à la foule de se tenir à distance les uns des autres en raison des risques de contagion posés par la pandémie de COVID-19.

Le Dr Arruda, perché sur une structure de béton, écartant les mains pour illustrer le concept de distanciation physique.

Le Dr Arruda a demandé aux gens présents de garder deux mètres de distance entre eux. Ce rappel a connu un succès relatif.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

L'opération, annoncée à la dernière minute, avait pour but de sensibiliser les Montréalais à l'importance de porter un couvre-visage jetable ou réutilisable là où il est impossible de respecter la « règle du deux mètres ». Les deux députés montréalais de la Coalition avenir Québec, Chantal Rouleau et Richard Campeau, étaient également présents.

Une trentaine de personnes réunies autour du premier ministre Legault.

Un tel rassemblement aurait paru clairsemé à une autre époque.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Que tu aies 15 ans ou 25 ans, ça ne change rien, a rappelé Jonathan Drouin. Je pense que la santé est peut-être moins affectée si tu attrapes le virus à 20 ans, mais dans tous les cas, tu peux ramener ça à la maison, tu peux amener ça à tes parents, à tes grands-parents, alors je pense que le port du masque, c'est vraiment important pour tout le monde.

Jonathan Drouin et Marc Bergevin portaient un couvre-visage pour l'occasion. Le Tricolore a la responsabilité de montrer l'exemple, estime son directeur général.

Les gens regardent beaucoup le Canadien, pas juste pour le sport, a-t-il expliqué, précisant que c'est à la demande de M. Legault que l'organisation avait accepté de se joindre à l'opération médiatique de vendredi.

Le gouvernement Legault a fait don d'un million de masques à Montréal. Il a aussi accordé une subvention de 6 millions de dollars aux sociétés de transport de la région métropolitaine pour qu'elles puissent en distribuer gratuitement à leurs usagers.

À elle seule, la STM souhaite offrir 1,5 million de masques dans les prochains mois. L'opération débutera lundi.

Legault vise la Coupe

Sur une note un peu plus légère, le premier ministre a proposé à Marc Bergevin deux solutions pour la suite des choses, côté hockey : garder Carey Price et Shea Weber en espérant mettre la main sur la Coupe Stanley « à court terme », ou les échanger contre des joueurs plus jeunes pour gagner les grands honneurs « à moyen terme ».

La proposition a été accueillie en riant par Jonathan Drouin, qui a répondu, pour sa part, qu'il aimait bien la présence sur la glace de Price et de Weber, et par Marc Bergevin, qui a suggéré d'aller en discuter derrière un café, à l'abri des caméras.

Les trois hommes portent des masques aux couleurs du Canadien.

Marc Bergevin, Jonathan Drouin et François Legault ont aussi profité de l'occasion pour « parler hockey » devant les caméras. La discussion n'a pas été très longue.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le premier ministre a ensuite pris la direction du secteur Viauville pour visiter, aux côtés de la mairesse Valérie Plante, la Coop Couturières Pop, qui consacre tous ses efforts à la confection de masques ces jours-ci.

La rencontre se déroule à l'extérieur, sur le trottoir. Tous portent des masques.

La Coop Couturières Pop s'est portée volontaire dès le mois de mars afin de confectionner des masques pour les Québécois. Le premier ministre est venu à la rencontre de ses membres pour les en remercier, vendredi.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

M. Legault n'a pas piloté la conférence de presse quotidienne du gouvernement québécois vendredi après-midi. Il a cédé sa place à la vice-première ministre Geneviève Guilbault et à la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, qui a annoncé la réouverture des musées, des bibliothèques et des ciné-parcs du Québec le vendredi 29 mai.

Appelé à commenter le comportement de la foule à la station Cadillac, le Dr Arruda, qui était présent lui aussi, a mentionné que l'événement démontre que c'est très facile de revenir à nos anciens réflexes.

Je vous supplie de suivre les consignes, a-t-il répété, brandissant une fois de plus le spectre du reconfinement.

Moi, je n'ai pas le goût de revenir en arrière cet été. J'aimerais mieux qu'on attende un peu, pour être capables de rouvrir d'autres choses, [plutôt] que de revenir en arrière et puis de vous enfermer tous comme au mois de mars.

Horacio Arruda, directeur national de santé publique

À ses côtés, Chantal Rouleau a souligné pour sa part que de nombreux journalistes s'étaient agglutinés eux aussi devant le premier ministre et les représentants du Canadien vendredi matin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Politique