•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Depuis 1960, CBWFT est au service des Franco-Manitobains

Dans un poste de télévision des années 1960 se projette une image de l'ouverture officielle de la station CBWFT le 24 avril 1960.

Au Manitoba, la station de télévision de langue française CBWFT fête cette année ses 60 ans.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le 24 avril 1960, la Société Radio-Canada inaugure à Winnipeg la station de télévision de langue française CBWFT. Elle a depuis été au service des Franco-Manitobains et a contribué au rayonnement de sa culture.

Un service longuement attendu

Quand le poste a ouvert, CBWFT, je me rappelle, c’était en noir et blanc. Puis on était toute la famille avec des amis devant le poste de télévision. Puis on était émerveillés parce qu’on se disait : mon Dieu, ce n’est pas possible qu’on ait des studios de télévision à Winnipeg et qu’on présente des émissions en français.

Roland Mahé, directeur artistique Le cercle Molière, 2010

En 1960, les Manitobains de langue anglaise avaient déjà leur station de télévision publique locale depuis quelques années, mais ce n’était pas le cas pour la communauté franco-manitobaine.

Il y avait pourtant un besoin pressant.

La télévision de langue anglaise attirait de plus en plus les téléspectateurs francophones, ce qui pouvait accélérer leur assimilation.

Le 24 avril 1960, la communauté franco-manitobaine assiste à l’inauguration officielle de la station de télévision de langue française CBWFT.

C’est la première station régionale de télévision de langue française de tout l’Ouest canadien.

L'album du cinquantième de CBWFT, 1er janvier 2010 (segment 1)

Le 1er janvier 2010, le chef des services français au Manitoba, Gilles Fréchette, nous propose, dans un segment de l’émission L’album du cinquantième de CBWFT, de revoir des images de cette inauguration.

Plusieurs personnes de la haute direction de Radio-Canada – parmi eux le président et le directeur général, Alphonse Ouimet et Marcel Ouimet – ont participé à l’événement.

S'y étaient ajoutées plusieurs personnalités politiques, comme le premier ministre du Manitoba Duff Roblin.

On peut entendre aussi dans ce segment d’anciens directeurs et des artisans raconter la genèse de la création de la station.

Un levier pour la culture franco-manitobaine

Comme on le constate dans ce second segment, les débuts de la station ont été assez modestes.

L'album du cinquantième de CBWFT, 1er janvier 2010 (segment 2)

Au début, les émissions de CBWFT avaient lieu uniquement entre 6 h et midi.

Au fil des ans, les émissions se sont étendues pour occuper la quasi-totalité de la journée.

En 1960, la diffusion de la programmation était en différé.

Toutes les émissions étaient expédiées de Montréal et prenaient une à deux semaines à parvenir à Winnipeg.

Mais le directeur de CBWFT, Léo Rémillard, tient à rendre plus vivante la programmation.

C’est ainsi qu’il décide de proposer une émission de télévision locale présentée quotidiennement de 18 h à 18 h 15. Produite à partir de nouvelles provenant de la radio, l'émission affichait à l’écran un globe terrestre.

Par la suite, la programmation locale prend son essor en 1971.

À cette époque, le gouvernement fédéral fait une promotion très active du bilinguisme et du biculturalisme.

CBWFT se voit donc accorder des budgets conséquents pour mettre en valeur la culture des Franco-Manitobains.

Cette période voit à la télévision – de même qu’à la radio – de Radio-Canada la création de plusieurs émissions d’informations, d’affaires publiques et de variétés qui reflètent la vie sociale et culturelle du Manitoba français et rejoignent de plus en plus de Franco-Manitobains.

Certaines de ces émissions seront de grande envergure.

C’est le cas notamment du ballet-opéra La légende du vent, qui sera présenté à la prestigieuse émission Les beaux dimanches.

Dans les années 1980, une période d’austérité budgétaire met un frein à l’expansion de la production locale.

Malgré le contexte difficile, CBWFT réussit à réaliser certaines émissions d’envergure.

En 1995, l’arrivée sur les ondes de l’émission L’Ouest en direct consacre CBWFT comme principal centre de diffusion pour le Réseau de l’information (RDI) entre l’Ontario et la Colombie-Britannique.

Après plus de 60 ans, la station CBWFT poursuit sa mission d'être au service des francophones du Manitoba.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Archives

Société