•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les demandes d'aide alimentaire explosent dans la région

Un sac d'épicerie

Les demandes d'aide alimentaire sont en augmentation depuis le début de la crise.

Photo : Radio-Canada / Carolyne Brochu

Radio-Canada

Les demandes d’aide alimentaire se multiplient dans la région, alors que 2000 personnes supplémentaires ont fait appel à Moisson Mauricie Centre-du-Québec depuis le début de la crise de la COVID-19.

À Nicolet, 25 familles ont demandé des denrées alimentaires des services de la ressource Aide alimentaire Nicolet. Dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, à Trois-Rivières, ce sont 70 familles qui se sont ajoutées sur les listes d'Ébyon et du Bon Citoyen.

Même son de cloche à Bécancour, tant dans la MRC que dans la ville, on note une augmentation de 37 familles qui se sont manifestées pour obtenir des produits alimentaires.

On avait un double défi. D’une part, il y a une augmentation de la demande, mais il y a aussi le fait qu’on a beaucoup moins de denrées à distribuer qu’en temps normal, parce qu’habituellement, on a les épiceries qui nous redonnent chaque semaine le surplus qui est invendu, alors que présentement, avec la pandémie, il n’y a pas de surplus dans les épiceries, soutient Jean Pellerin, le président du conseil d'administration de Moisson MCDQ.

Un sondage, réalisé par la firme Synopsis Recherche Marketing, indique d’ailleurs que 650 000 Québécois ont recours à l'aide alimentaire présentement, pour subvenir aux besoins de 322 000 familles.

Une campagne de la guignolée des médias est en cours jusqu'au 31 mai. Jusqu'à maintenant plus d'un million de dollars ont été amassés.

Avec les informations de Sarah Désilets-Rousseau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Pauvreté