•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles mesures de déconfinement à Edmonton

Des jeux pour les enfants dans un parc en hiver.

Les parcs d'Edmonton seront de nouveau accessibles.

Photo : Radio-Canada / David Bajer

Radio-Canada

Le conseil municipal d'Edmonton renouvelle l'état d'urgence local pour la 10e semaine consécutive et annonce de nouvelles mesures de déconfinement progressif pour s'aligner sur la phase 1 de la reprise provinciale.

La Ville rouvrira, dès vendredi, environ 850 terrains de jeux ainsi que 450 sites sportifs en plein air.

Il faudra cependant un peu plus de temps pour les terrains de volleyball, car il faut installer des filets et nettoyer les surfaces après le dégel du printemps, selon le directeur intérimaire de la ville, Adam Laughlin.

Les utilisateurs devront apporter leur propre désinfectant, parce que les écoles ou la municipalité ne seront pas responsables du nettoyage des terrains de jeux, explique-t-il.

Il rappelle également que les personnes utilisant les installations doivent continuer à suivre les règles sur la distance physique.

Le zoo d'Edmonton Valley rouvrira ses portes le 15 juin avec des mesures visant à garantir l'éloignement physique. Le nombre de visiteurs autorisés sera limité à 90 toutes les 30 minutes, confie Adam Laughlin.

Les piscines, elles, resteront fermées et les matchs de sports de ligues mineures sont toujours annulés jusqu'en juin.

Les locations de pédalos au parc Rundle ne reprennent pas encore et le funiculaire reste fermé.

Concernant les stationnements, la Ville recommencera à les facturer à tarifs réduits à partir du 8 juin.

La question des transports en commun a également été soulevée. La chute du nombre d'usagers depuis le début de la pandémie et les difficultés financières dont souffre la Ville l'incitent à revoir ses plans pour l'été.

Les élus songent à interrompre ou diminuer les services d'autobus et de train léger pour l'été et à revenir au service régulier à l'automne.

Si aucune décision n’a encore été prise pour le moment, le maire Don Iveson, un défenseur du transport en commun, explique que la Ville doit examiner toutes les options pour économiser de l'argent.

Je n'ai tout simplement pas les revenus nécessaires dans le budget en ce moment, a-t-il dit.

Le maire de la ville attend de savoir quel type de soutien proviendra des gouvernements provincial et fédéral.

Edmonton a perdu environ 10 millions de dollars par mois en revenus sur les transports en commun pendant la pandémie de COVID-19.

Notre dossier COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Santé publique