•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal déploiera des inspecteurs dans les commerces

Plusieurs commerces de détail.

Les commerces montréalais ayant pignon sur rue pourront finalement rouvrir leurs portes lundi prochain.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La Ville de Montréal déploiera une soixantaine d'inspecteurs sur l'ensemble de son territoire, pour notamment veiller au respect des mesures de distanciation physique dans les commerces. L'administration Plante dit vouloir s'assurer que la réouverture de certains magasins, dès lundi, se déroule bien.

On sait que, pour les commerçants, les temps sont durs, a déclaré jeudi la mairesse de Montréal, Valérie Plante, lors d'un point de presse tenu en après-midi.

Voilà pourquoi Mme Plante dit « se réjouir » de la réouverture, le 25 mai, des commerces ayant une porte donnant sur la rue.

Il sera toutefois nécessaire que les clients y respectent les règles de distanciation. Pour ce faire, Montréal a accordé un contrat de 150 000 $ à la firme Architecture sans frontières Québec afin que celle-ci vienne en aide aux petits commerçants à réaménager leur local en vue de réduire le plus possible les risques de contamination.

Les récentes annonces des pouvoirs publics permettent d'entrevoir un retour à la vie normale, mais ce n'est pas le temps de relâcher les efforts, a soutenu la mairesse.

Distribution de masques

Par ailleurs, Mme Plante a précisé que son administration avait déjà reçu et distribué 20 000 des 50 000 couvre-visages réutilisables commandés pour les populations vulnérables.

Ils sont notamment destinés aux arrondissements de Montréal-Nord, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Rivière-des-Prairies et Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, où les cas d'infection sont plus nombreux et les risques de contamination, plus élevés.

Et sur le 1,5 million de masques de procédure, à usage unique, dont dispose la Ville, 500 000 iront aux arrondissements comptant les populations les plus vulnérables, 500 000 seront donnés aux populations itinérantes dans les refuges, et 500 000 seront offerts aux organismes communautaires qui travaillent auprès de populations vulnérables.

Selon la Dre Mylène Drouin, de la santé publique de Montréal, la métropole amorce une phase de déconfinement modulé, mais il faut rester solidaire des recommandations en matière de distanciation.

Des enfants jouent dans un camp d'été.

Montréal adaptera l'offre de camps de jour publics en fonction de la disponibilité de ses installations et du nombre de moniteurs.

Photo : La Presse canadienne / John Hart

Retour du sport

Québec annonçait jeudi la réouverture des camps de jour à la fin de juin, et Montréal autorisera la reprise des activités dans certaines de ses installations, dont des installations sportives et de loisirs.

Ainsi, les parcs de planche à roulettes, les aires de pétanque et les pistes extérieures d'athlétisme sont de nouveau ouverts, à compter de jeudi, à l'utilisation individuelle. Les parcs à chiens, eux, rouvriront le vendredi 22 mai, alors que le golf municipal sera de nouveau accessible dès samedi.

Jusqu'au début du mois de juin, les terrains de tennis extérieurs rouvriront graduellement, précise la Ville dans un communiqué transmis par courriel. Seul le jeu en simple sera permis, et non les parties en double ni les séances d'entraînement.

Mais qu'en est-il des installations publiques où se déroulent habituellement les activités des camps de jour? Si elle reconnaît que la reprise de ces camps et des activités estivales représente un « répit salutaire » autant pour les enfants que pour les parents, la mairesse Plante a fait savoir que la Ville s'adapterait en fonction de la disponibilité des infrastructures municipales en question et du nombre de moniteurs disponibles. D'autant plus que la taille des groupes de jeunes sera réduite en raison de la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Politique municipale