•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Alberta suspend sa surveillance environnementale dans les sables bitumineux

La cheminée d'une raffinerie.

L’Alberta justifie ces suspensions par les exigences de santé publique pendant la pandémie de COVID-19.

Photo : Getty Images / Don White

Radio-Canada

L’Agence albertaine de réglementation de l’énergie (AER) a annoncé mercredi qu’elle suspendait un large éventail d’exigences en surveillance environnementale pour l'ensemble du secteur énergétique de la province.

Les décisions ont été publiées en ligne sur le site web de l’organisme. Les suspensions incluent tous les opérateurs conventionnels de l'industrie pétrolière et gazière ainsi que toutes les mines dans les sables bitumineux. Au début de mai, l’agence avait déjà relaxé sa surveillance pour les mines à ciel ouvert.

L’AER justifie ces suspensions par les exigences de santé publique pendant la pandémie de COVID-19.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

La surveillance des eaux souterraines et de surface à moins qu'elles ne se rendent directement dans la nature est suspendue, tout comme la surveillance des impacts des sables bitumineux sur la faune ou sur les milieux humides.

Il n’y aura plus de tests pour contrôler les fuites de certains gaz nocifs.

L'opposition n'y voit aucun lien avec la pandémie

« Soyons clairs, cela n'a rien à voir avec la COVID-19 », a déclaré Marlin Schmidt, le porte-parole de l’opposition néo-démocrate en matière d'environnement. « Il s'agit d'une tentative sournoise de Jason Kenney et de son gouvernement de faire avancer une idéologie dépassée et extrême en utilisant la pandémie. »

« L'industrie pétrolière et gazière a été déclarée comme un service essentiel pendant la pandémie, mais pas notre air ou notre eau. Tout cela va avoir des effets désastreux sur la santé des Albertains et notre environnement et notre économie », a ajouté Marlin Schmidt.

La surveillance de certains programmes doit reprendre en septembre, selon AER, mais la plupart des programmes de surveillance n’ont aucune date de reprise pour le moment.

Avec les informations de Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Environnement