•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Érosion des berges à Chicoutimi-Nord : les travaux iront de l’avant

Des roches emportées par l'érosion sous le patio de deux maisons.

L'érosion gruge les terrains des maisons situées près du boulevard Tadoussac, dans le secteur de Chicoutimi-Nord.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

Saguenay investira les sommes nécessaires pour régler les problèmes d’érosion de deux terrains situés en bordure de la rivière Saguenay, à Chicoutimi-Nord.

La décision d’investir pour la réalisation des travaux derrière les résidences du boulevard Tadoussac a été prise jeudi matin, au cours d’une assemblée du comité exécutif.

Lors de l’assemblée du conseil d’arrondissement de mardi, le conseiller de Chicoutimi-Nord, Marc Pettersen, a sommé la mairesse Josée Néron d’agir dans ce dossier de façon à apaiser les inquiétudes des citoyens concernés.

Les travaux de stabilisation coûteront 155 000 $, ce qui représente 55 000 $ de plus que ce qui était prévu au départ. Le gouvernement du Québec contribuera à hauteur de 50 000 $. Le provincial a été sollicité pour défrayer une partie des dépassements, mais a refusé de s’engager pour plus que les 50 000 $ consentis.

Les travaux, pilotés par Saguenay, iront tout de même de l’avant.

Il s’agit d’une situation exceptionnelle. Nous devions trouver une solution assez rapidement. Les membres de l’exécutif ont pris la décision de réaliser les travaux et de régler la situation, a déclaré la mairesse Josée Néron, dans un communiqué acheminé à Radio-Canada par son attaché de presse.

La Ville a retenu la proposition d’une entreprise soumissionnaire dans ce dossier en mars, mais la pandémie de COVID-19 l’a empêchée d’intervenir plus rapidement, a précisé la mairesse. Les travaux devraient débuter sou peu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires municipales