•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 411 000 $ pour Centraide en soutien aux organismes

Le logo de l'organisme Centraide, installé sur un mur

Le logo de Centraide (archives)

Photo : Radio-Canada

Centraide Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec (ATNQ) se voit confier un fonds de 411 218 $ du gouvernement fédéral afin de soutenir des organismes qui fournissent des services directs aux populations vulnérables touchées par la COVID-19.

Ces sommes s’ajoutent au Fonds d’urgence lancé par Centraide au début de la crise et qui a permis de verser près de 123 000 $ à divers organismes de la région.

Selon Mélanie Perreault, directrice régionale de Centraide ATNQ, les organismes de première ligne ont toujours des besoins urgents à combler, mais de nouveaux enjeux se pointent aussi à l’horizon.

Au départ, on a reçu beaucoup de demandes en lien à de l’hébergement d’urgence ou des besoins alimentaires, précise-t-elle. Les organismes nous disent aujourd’hui qu’ils vivent de nouveaux enjeux liés au déconfinement, qui amène des changements de pratique dans leurs opérations. On pourra aussi les soutenir à ce niveau-là.

Avec l’arrivée de ce nouveau fonds d’appui communautaire, le comité aviseur de Centraide met une pause sur l’attribution des subventions d’urgence pour permettre aux organismes de déposer de nouvelles demandes. Ceux-ci ont jusqu’au 19 juin pour le faire et Centraide dévoilera les détails de ses octrois en juillet.

Nous faisions de l’aide d’urgence aux organismes sur un mois, mais là on veut pouvoir agir auprès d’eux sur une période de quatre à six mois, soit pour l’urgence, mais aussi la relance, explique la directrice générale de Centraide ATNQ. On s’attend à recevoir des demandes d’organismes déjà soutenus et on veut continuer à être présents pour eux.

53 413 $ pour le soutien aux jeunes

Par ailleurs, Centraide ATNQ a aussi obtenu une somme de 53 413 $ de la Fondation Lucie et André Chagnon pour aider les organismes jeunesse de la région à rejoindre les jeunes isolés et marginalisés par la crise.

On craint que tout ce qui passe provoque des enjeux liés au décrochage scolaire. On est en train de voir avec les organismes des façons novatrices de les soutenir en vue du retour à l’école en septembre, précise Mélanie Perreault.

Centraide est déjà en contact avec les Maisons des jeunes, les Carrefours jeunesse emploi, les comités locaux en persévérance scolaire ou encore les organismes comme Action Réussite, afin de pouvoir attribuer adéquatement cette somme. Ceux-ci doivent soumettre des demandes d’ici le 29 mai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !