•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment éviter la buée dans ses lunettes lorsqu’on porte un masque?

Oui, il y a des solutions, et on vous montre comment faire.

On voit une femme qui porte un masque protecteur et qui est en train d'enlever ses lunettes pleines de buée.

Les personnes qui portent des lunettes apprennent à leurs dépens qu'il est difficile d'empêcher la buée de se former sur les verres lorsqu'on met un masque.

Photo : iStock / Patrick Daxenbichler

Radio-Canada

Les Canadiens sont de plus en plus nombreux à adopter le masque de protection en public. Mais si vous portez aussi des lunettes, vous avez vite réalisé qu’il est difficile d'empêcher la buée de se former sur les verres. Voici quelques trucs pour vous aider à éliminer la « brume dans vos lunettes ».

La buée se crée par un effet de condensation. L’air chaud et humide que vous expirez par le nez ou la bouche entre en contact avec vos verres, plus froids. La vapeur d’eau se condense et se pose donc sur vos verres; c’est la buée (c’est le même principe pour ce qui est de la buée dans vos fenêtres ou sur le miroir de la salle de bain).

Elle se produit parce que votre couvre-visage n’est pas bien ajusté ou encore parce que ses fibres ne laissent pas assez bien passer l’air quand vous expirez, explique le chimiste Normand Voyer au micro d’ICI Première.

Par conséquent, l’air chaud et humide que vous expirez passe entre la bordure supérieure du masque et le haut de vos joues, et est projeté dans vos lunettes.

L’air de nos poumons, lorsqu’on l’expire, s’il ne passe pas à travers notre masque, il monte, et il est rempli d’humidité, de molécules d’eau, qui sont à environ à 37 degrés Celsius. Et lorsque ces molécules rencontrent nos verres qui sont à température pièce, plus froids, les molécules condensent et ça fait de la buée.

Normand Voyer, professeur titulaire au Département de chimie de l'Université Laval

Certains masques sont munis d’un petit fil en métal pliable qui longe la bordure supérieure et qui permet de serrer de chaque côté du nez pour que le masque reste bien collé sur la peau. Des personnes utilisent plutôt un pince-nez en métal ou en plastique pour serrer le rebord du masque à ce niveau. D’autres emploient du ruban adhésif de premiers soins pour coller le haut du masque au niveau du nez.

Voici d’autres solutions que vous pouvez appliquer à la maison pour régler le problème :

Illustration qui représente une personne en train de mettre un masque protecteur.

Astuce 1

Photo : Radio-Canada / Charlie Debons

Utiliser un masque plus serré, ajusté, et dont le tissu est plus perméable à l’air pour ne pas que l'air sorte par le haut quand vous expirez. Mais attention, il faut que le masque couvre une portion assez grande de votre visage en incluant le nez, les joues et le menton, pour offrir une protection efficace.

Illustration qui montre comment replier le rebord supérieur du masque pour améliorer l'étanchéité.

Astuce 2

Photo : Radio-Canada / Charlie Debons

Rabattre la partie supérieure du masque (s'il est assez grand) vers l’intérieur, ce qui améliore l’étanchéité le long de cette bordure. Ainsi, l'air chaud sortira moins par le haut.

Illustration qui montre comment insérer un mouchoir plié à l'intérieur d'un masque pour améliorer l'étanchéité.

Astuce 3

Photo : Radio-Canada / Charlie Debons

Insérer un mouchoir ou un papier essuie-tout plié entre la peau et le masque le long de la bordure supérieure. Ceci a le même effet que la solution 2 et contribue en plus à absorber en partie l’humidité.

Illustration qui montre une personne qui a appliqué sur ses verres une solution savonneuse. Elle porte un masque, tient une bouteille de savon à vaisselle dans une main et ajuste ses lunettes sur son visage de l'autre main.

Astuce 4

Photo : Radio-Canada / Charlie Debons

Appliquer sur les verres une solution savonneuse à base de savon à vaisselle et laisser sécher, ce qui crée une mince pellicule, empêchant ainsi la buée de se former.

Normand Voyer explique comment procéder dans ce dernier cas :

Vous pouvez utiliser de l'eau distillée – vendue en pharmacie – et du savon à vaisselle. Vous allez tremper vos verres dans cette solution et vous allez les laisser sécher, dit-il.

Le savon à vaisselle est constitué de substances tensioactives. Si on laisse sécher cette substance, ça crée une mince pellicule transparente. À cause de sa structure chimique, cette pellicule protège la surface des molécules d'eau qui sont dans notre haleine, et celles-ci ne pourront pas adhérer au verre et produire de la condensation. Ça ne le fera pas à 100 %, mais ça peut aider.

Normand Voyer, professeur titulaire au Département de chimie de l'Université Laval

On peut aussi employer des produits antibuée en vente en pharmacie.

Il se peut que vous deviez procéder par essais et erreurs avant de trouver l’astuce qui fonctionne dans votre cas.

À tout moment, il faut garder en tête les règles d’hygiène associées au port du masque pour éviter la propagation du virus. Il est recommandé de se laver les mains avant de mettre le masque, d’éviter de le toucher quand on le porte, de se laver les mains avant de l’enlever et de se relaver les mains après l'avoir jeté.

Avec The New York Times et RTBF

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Société