•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marcel Bellefeuille rentre au bercail à l'Université d'Ottawa

Un homme pose pour une photo à l'Université d'Ottawa

Marcel Bellefeuille, lors de son introduction au Temple de la renommée des Gee-Gees de l'Université d'Ottawa (archives)

Photo : Greg Mason

Marcel Bellefeuille rentre à la maison. L’Ottavien est le nouvel entraîneur-chef de l’équipe de football des Gee-Gees de l’Université d’Ottawa, un poste qu’il a déjà occupé de 1998 à 2000.

On peut quitter la maison, mais la maison ne nous quitte jamais, a mentionné d’entrée de jeu celui qui avait été embauché à titre de responsable de la ligne offensive par les Alouettes de Montréal en décembre 2019. Il remplace Jamie Barresi, qui a quitté l’équipe en mars après sept saisons aux commandes.

Bellefeuille a mené les Gee-Gees à la Coupe Vanier en 2000, avant de faire le saut dans le football professionnel. Dans la Ligue canadienne de football (LCF), il a porté les couleurs des Roughriders de la Saskatchewan, des Alouettes de Montréal, des Blue Bombers de Winnipeg, des Lions de la Colombie-Britannique et a été l’entraîneur-chef des Tiger-Cats de Hamilton de 2008 à 2011.

L’homme de 54 ans a aussi travaillé dans la XFL et la United Football League (UFL), deux circuits professionnels aux États-Unis qui n’ont pas duré. Bellefeuille est revenu une saison au football universitaire en 2018 avec les Gaels de Queen’s.

Pourquoi quitter le football professionnel, après presque 20 ans? J’ai toujours pensé que j’allais revenir dans la famille des Gee-Gees d’une façon ou d’une autre, a déclaré le Franco-Ontarien pendant une conférence de presse virtuelle, jeudi avant-midi.

En 2000, j’étais un jeune entraîneur à l’Université d’Ottawa. Maintenant, je viens avec beaucoup de profondeur. Le jeu a beaucoup changé entre 2000 et 2020 et j’ai beaucoup plus d’outils pour aider l’équipe maintenant, a-t-il ajouté.

Marcel Bellefeuille pose avec la Coupe Vanier.

Marcel Bellefeuille a mené les Gee-Gees à la conquête de la Coupe Vanier en 2000 (archives).

Photo : Gee-Gees de l'Université d'Ottawa

L’élu parmi 25 candidats

Le Service des sports de l’Université d’Ottawa a tenu un processus d’embauche rassemblant 25 candidats. Un comité de sept personnes, dont quatre anciens joueurs du programme, a écouté les présentations préparées par les candidats sur leur vision pour bâtir une équipe gagnante dans la capitale.

J’ai fait un plan pour la culture d’équipe et les stratégies, pour le recrutement aussi, a résumé Bellefeuille, qui a obtenu un diplôme en histoire de l’Université d’Ottawa en 1991.

Marcel est absolument la bonne personne pour le poste, a lancé Sue Hylland, directrice du Service des sports et membre du comité de sélection. Nous voulions avoir un leader, un bon communicateur et quelqu’un qui pourrait entrer en poste et avoir un impact immédiat.

Entrée en poste en pandémie

Le nouvel entraîneur-chef des Gee-Gees a l’intention de communiquer avec ses joueurs et ses entraîneurs adjoints grâce à l'application de vidéoconférence Zoom et par téléphone, pour établir un premier contact.

On va aussi continuer le recrutement. On fait des visites du campus virtuelles aussi. Il y a beaucoup de moyens à notre disposition, a indiqué Bellefeuille, lorsque questionné sur les difficultés de prendre les commandes d’une formation pendant une pandémie.

Avec l’incertitude qui entoure la tenue de la prochaine saison dans le sport universitaire canadien, l’entraîneur compte utiliser ses années d’expérience pour se préparer pour toutes les éventualités. Il a l’intention de commencer à enseigner son livre de jeux aux joueurs en ligne.

Utiliser un langage simple sera très important pour qu’ils comprennent et puissent l’intégrer, a mentionné le pilote des Gee-Gees, qui souhaite aussi envoyer des exercices à faire à la maison en se filmant avec leur téléphone. Ce sont des outils auxquels j’étais déjà habitué dans la LCF. Rien pour déstabiliser l’entraîneur qui compte plus de deux décennies d’expérience.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Football universitaire

Sports