•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tous les employés des CHSLD seront dépistés sur la Côte-Nord

Une rangée de tubes avec des cotons-tiges à l'intérieur.

98% des Nord-Côtiers ayant reçu un test positif à la COVID-19 sont maintenant guéris.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

L’ensemble du personnel des Centres d’hébergement et de soins longue durée (CHSLD) de la Côte-Nord sera testé pour la COVID-19, a annoncé le Centre de santé et de services sociaux (CISSS) de la région lors d’une conférence de presse jeudi.

La capacité de dépistage de la région sera donc à la hausse dans les prochaines semaines, indique la directrice générale adjointe par intérim du CISSS, Dyane Benoît.

Tout le personnel œuvrant en CHSLD va être testé au cours des deux prochaines semaines. C’est déjà démarré, pour essayer de voir comment se comporte le virus dans nos milieux de soin, raconte Mme Benoît.

Le CISSS était dans l’impossibilité d'indiquer jeudi combien de personnes travaillent dans les CHSLD de la région et donc quelle était l’ampleur de cette mesure de dépistage systématique.

Selon le CISSS de la Côte-Nord, environ 2500 tests ont été faits depuis le début de la pandémie. Parmi ces tests, 250 ont été faits la semaine dernière, et 400 la semaine précédente.

Depuis le 25 avril, un seul cas de COVID-19 a été enregistré dans la région.

Le CISSS évoque la tenue d'une enquête de séroprévalence depuis plusieurs semaines, mais aucun échéancier n'est prévu pour l'instant.

Appel à la bienveillance

Le directeur adjoint du volet administratif du CISSS, François Tremblay, a profité du point de presse jeudi pour demander à la population d’être bienveillante avec les répartiteurs au triage lorsqu’ils appellent pour demander le dépistage.

On a eu certaines situations ou de mauvais commentaires parce que des gens [qui appelaient] ne répondaient pas aux critères de dépistage et ne pouvaient donc pas avoir leurs dépistages. Il y a eu de petites situations désagréables donc on demande la collaboration de tous, implore M. Tremblay.

Un relâchement de la population

Le CISSS a annoncé qu’il présentera bientôt une campagne de sensibilisation afin de faire respecter les nouvelles normes sanitaires sur son territoire.

Les autorités disent observés un relâchement dans l’application des mesures sanitaires mis en place pour contrer la propagation de COVID-19 dans la région.

La directrice générale adjointe par intérim du CISSS affirme que les points de contrôle routier ne sont pas la meilleure protection contre le virus et qu’il est impératif de respecter la distanciation physique.

C’est comme si les gens se considèrent protégés et que le virus n’est plus présent dans la région.

Dyane Benoît, directrice générale adjointe par intérim du CISSS de la Côte-Nord

Il y a plus de rassemblements, il y a plus de gens qui circulent. Et la distanciation physique, on voit parfois dans les files d’attente pour aller dans les magasins où les gens ne sont pas nécessairement à deux mètres, sans nécessairement non plus porter un couvre visage, illustre Mme Benoît.

Des voitures en attente d'être contrôlées.

Le barrage routier de Tadoussac, porte d'entrée de la région, est maintenu jusqu'au 31 mai (archives).

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Une guérison de plus

Une nouvelle guérison a été annoncée jeudi par le CISSS de la Côte-Nord.

Cela signifie donc que 112 des 114 personnes atteintes de la COVID-19 depuis le début de la pandémie sont donc maintenant guéries, puisqu'aucun nouveau cas ne s'ajoute au bilan de la région aujourd'hui.

Chiffres par MRC :

  • Basse-Côte-Nord : 0
  • Caniapiscau : 0
  • Haute-Côte-Nord : 3
  • Manicouagan : 14
  • Minganie : 5
  • Sept-Rivières : 92

Les deux patients toujours malades sont en isolement à leur domicile.

Aucun décès n’a été déclaré dans la région en lien avec le virus.

Le gouvernement Legault a annoncé jeudi l’ouverture des camps de jour le 22 juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Coronavirus