•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police de Sherbrooke met en garde les citoyens contre une fraude impliquant la vente d’animaux

mimine2

La police demande à la population de faire preuve de prudence.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Radio-Canada

Le Service de police de la Ville de Sherbrooke a constaté une hausse des arnaques sur internet en lien avec de la « vente » ou des « dons » d’animaux.

Le porte-parole du SPS, Martin Carrier, affirme que son service a reçu entre 15 et 20 plaintes depuis le début de la pandémie. Le confinement incite peut-être les gens à consulter [davantage] ces sites de vente sur internet, croit-il. Malheureusement, plusieurs tombent dans le piège de ces fraudeurs.

Les fraudeurs utiliseraient des plateformes de vente en ligne comme celle disponible sur Facebook pour proposer des animaux de compagnie. Ce sont généralement des races très rares et dispendieuses, explique M. Carrier.

Il faut être très prudent et on désire mettre en garde la population contre cette arnaque.

Marin Carrier, porte-parole du SPS

Il s’ensuit une série d’échanges de courriels ayant pour objectif d’inciter la victime à transférer de l’argent. Le vendeur dit offrir gratuitement ou à peu de frais l’animal et les montants d’argents sont encaissés sous de faux prétextes. La personne ne reçoit jamais son animal de compagnie, affirme M. Carrier.

Même s’il ne s’agirait pas d’une nouvelle arnaque, le SPS soutient que plusieurs victimes ont récemment perdu « plusieurs milliers de dollars ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Fraude