•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les centres de soins ouverts en juin : soulagement pour les professionnels et les clients

Une patiente reçoit des soins dentaires.

Une patiente reçoit des soins dentaires.

Photo : Getty Images / FRED TANNEAU/AFP

Québec annonce que des commerces et des centres de soins de santé pourront rouvrir leurs portes dès le début du mois de juin. La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann a dévoilé les détails de ce plan de déconfinement en compagnie du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet mercredi.

Pour les régions, comme la Mauricie et le Centre-du-Québec, la réouverture des centres de soins se déroulera dès le 1er juin. Les Communautés métropolitaines de Montréal et de la MRC de Joliette, elles, devront attendre.

Une nouvelle qui devrait en réjouir plusieurs puisque la liste proposée par le gouvernement est exhaustive et concerne différents domaines.

Pour connaître tous les détails sur les commerces qui rouvriront le 1er juin, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Dans une dizaine de jours, les Québécois pourront se rendre entre autres chez les dentistes, les optométristes, les chiropraticiens, les physiothérapeutes, les ergothérapeutes et les psychologues.

Les salons de coiffure, les barbiers et les services d’esthétique seront aussi autorisés à reprendre leurs activités. Même que votre animal pourra, lui aussi, prendre un rendez-vous chez le toiletteur.

Alors que de nombreux centres n’ont pas reçu de clients depuis plus de deux mois, ou n’ont traité que des cas très urgents, cette annonce met un baume sur les difficultés des dernières semaines.

On a rencontré énormément d'urgences et puis, en santé dentaire, ce qu'il faut considérer, c'est que si on laisse le temps aller, il n'arrange pas les choses. Petite carie deviendra grande, explique le Dr Martin Lemay, dentiste à la clinique Mon dentiste Trois-Rivières.

En 30 ans de pratique, je n'ai jamais vu un plombage tomber et repousser tout seul. Les choses vont en se détériorant, donc il était temps qu'on recommence à prendre soin des gens et on est très heureux de le faire.

Dr Martin Lemay, dentiste à la clinique Mon dentiste Trois-Rivières

Les normes seront maintenant strictes: le personnel ne devra pas présenter de symptômes de la COVID-19 pour recevoir de la clientèle, en plus d’arborer un couvre-visage ou une visière. Les normes d’hygiène seront aussi bonifiées.

Les professionnels se disent heureux, mais la clientèle attendait aussi cette nouvelle. À la clinique MYO physio, à Trois-Rivières, le téléphone ne dérougit pas depuis plusieurs semaines. C'est que les patients commencent à ressentir de la douleur, liée au fait qu'ils ne reçoivent plus leur habituel traitement.

Certains ont hâte, ils appellent, nous écrivent et on essaie le plus possible de donner des conseils, mais un moment donné, il faut les voir, donner un traitement, pour se relancer dans la bonne direction, pour ne pas justement, que tous les patients deviennent chroniques, avec des douleurs de longue date aussi, soutient Karine Maltais, physiothérapeute à la clinique MYO physio de Trois-Rivières.

Toutefois, les centres d'entraînement, les gymnases et les spas ne sont toujours pas autorisés à reprendre du service et devront attendre de nouvelles directives prochainement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Santé publique