•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Recherche sur la COVID-19 : le Canada enquête sur des brèches informatiques

Le Centre canadien pour la cybersécurité n’a pas précisé quels étaient les organismes ciblés.

On voit une carte du monde représentant les lieux d'origine et les cibles de cyberattaques lors d'une journée typique.

Carte représentant les cyberattaques au cours d'une journée.

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les autorités fédérales enquêtent sur de possibles vols de données informatiques visant des organisations canadiennes qui mènent des recherches sur le coronavirus. Il y a moins d'une semaine, les services secrets ont mis en garde contre des acteurs étrangers qui pourraient tenter d'obtenir des informations sensibles.

Nous avons constaté des brèches dans des organisations de recherche. Nous veillons à amenuiser les risques et nous continuons d'enquêter sur la cause, a déclaré le dirigeant du Centre canadien pour la cybersécurité (CCC), Scott Jones, interrogé lors d'une séance du comité parlementaire de l'industrie, des sciences et de la technologie.

Des organisations ont remarqué des activités malveillantes ou du moins suspectes, a poursuivi M. Jones, expliquant que les services secrets tentent de déterminer d'où proviennent ces attaques et si elles ont réussi ou non.

Le dirigeant du CCC n'a pas voulu confirmer si la Chine pouvait être à l'origine de ces tentatives. Il n'a pas précisé non plus quelles organisations ont été ciblées spécifiquement.

La semaine dernière, dans une rare déclaration commune, le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et le Centre de la sécurité des télécommunications (CST) ont publié un avertissement pour rappeler que la propriété canadienne liée à la recherche sur le coronavirus était une cible de choix.

Il est presque certain que les acteurs parrainés par des États ont [orienté leurs efforts vers de nouvelles cibles] pendant la pandémie et que la propriété intellectuelle canadienne représente une cible précieuse, écrivait le CST.

L'organisme avait déjà mis en garde contre d'éventuelles attaques en ligne contre les centres de recherches canadiens.

À Washington, les dirigeants américains n'ont pas hésité à blâmer ouvertement la Chine. Le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a dénoncé des tentatives de Pékin visant à voler la propriété intellectuelle et les données américaines liées à la recherche sur la COVID-19.

Pour l'heure, Scott Jones affirme que le CCC travaille avec les organismes et les entreprises privées du secteur de la santé au Canada pour tenter de prévenir les brèches informatiques en amont.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !