•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un printemps plus occupé que le temps des Fêtes dans les bureaux de poste

Un facteur s'apprête à déposer un colis devant la porte d'une maison à Baie-Comeau.

Un facteur s'apprête à déposer un colis devant la porte d'une maison à Baie-Comeau.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Les bureaux de poste sont particulièrement occupés ces temps-ci. Avec la fermeture de certains commerces, les Canadiens sont nombreux à faire des achats en ligne, ce qui occasionne énormément de livraison à domicile, mais aussi des retours de marchandise par le biais des bureaux de poste.

C'est un printemps très achalandé au bureau de poste de Rimouski. Depuis deux mois, le chef d'équipe chez Postes Canada, Danick Proulx, a l'impression que c'est Noël chaque semaine. J’ai des files d’attente tout le temps! Même le matin, quand j'ouvre.

Depuis le début de la crise sanitaire, c'est surtout le nombre de colis qui a augmenté, souligne celui qui est aussi président de la section de Rimouski au sein du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP).

La période des Fêtes, ça dure deux ou trois semaines intensives. Là, ça fait six ou sept semaines que je peux vous dire que c’est intensif. On a pas de break, là.

Danick Proulx, chef d'équipe, bureau de poste de Rimouski, Postes Canada, et président du STTP Rimouski
Une file de clients attendent devant le bureau de poste de Rimouski.

Des clients attendaient devant le bureau de poste de Rimouski, mercredi.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Beaucoup d'articles sont livrés directement à domicile par les facteurs. Certaines marchandises sont toutefois renvoyées à l'expéditeur en passant par le bureau de poste.

Les gens, en étant confinés à la maison, ont commandé beaucoup de colis. Quand on commande beaucoup de colis et qu’on ne les voit pas sur place, il y a souvent des retours, souligne Danick Proulx.

Un facteur dépose une lettre à Rimouski.

C'est un printemps occupé pour les facteurs et les autres employés de Postes Canada.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Comme ils voyagent moins d'une région à l'autre, les Québécois s’envoient aussi des cartes de souhaits et certains effectuent des transferts de fonds par la poste. Des parents utilisent cette méthode pour remettre de l'argent à leurs enfants qui étudient à l'étranger, par exemple.

Des amis s'échangent également des articles par la poste. C'est le cas de clients rencontrés au bureau de Baie-Comeau, où il y a un va-et-vient constant.

L'un d'eux, Serge Poirier, tient une enveloppe jaune qu'il s'apprête à poster. Ça s’en va à Québec, chez un de mes grands amis. C’est deux porte-clés. Au lieu d’aller lui porter, d’attendre qu’il vienne ou qu’il ne vienne pas, il va l’avoir par la poste et il va être bien content, dit-il.

Anick Cauchon a aussi prévu des envois. Je viens porter un modem Telus, et des masques que j’ai fabriqués pour une amie de Québec, puis je viens maller une lettre pour ma belle-mère, énumère-t-elle.

Postes Canada rappelle qu'en raison du volume élevé de colis à traiter et des mesures sanitaires mises en place dans ses installations, les délais de livraison peuvent être plus longs qu'en temps normal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Société