•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Île-du-Prince-Édouard laissera entrer ses résidents saisonniers après le 1er juin

Une affiche en forme de coeur où sont inscrites les lettres « PEI », devant le pont de la Confédération.

Environ 2300 des quelque 3500 propriétaires de résidences secondaires à l'Île-du-Prince-Édouard sont de nationalité canadienne.

Photo : Radio-Canada / John Robertson

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À compter du 1er juin prochain, les autorités à l'Île-du-Prince-Édouard se disent prêtes à étudier les demandes de résidents saisonniers de nationalité canadienne qui souhaitent séjourner dans la province.

Ces personnes qui possèdent une résidence secondaire ou un chalet devront démontrer [aux autorités insulaires] qu'elles bénéficient d'un soutien adéquat dans la province, prévient le premier ministre Dennis King.

Pour recevoir l'autorisation de voyager à l'Île-du-Prince-Édouard, les résidents saisonniers devront soumettre à la province une preuve de propriété foncière et un plan de confinement avant d'entreprendre le déplacement.

Une fois arrivés à destination, ils seront suivis de façon quotidienne par les autorités sanitaires pendant leur période d'isolement de 14 jours.

La médecin hygiéniste en chef, Heather Morrison, dit qu'elle se sent à l'aise de permettre aux résidents saisonniers d'entrer dans la province après le 1er juin. Elle rappelle qu'il n'y a plus aucun cas actif de la COVID-19 sur le territoire insulaire depuis le 8 mai dernier, et que les autorités sanitaires sont en mesure, selon elle, d'assurer les contrôles nécessaires.

« Ces résidents considèrent aussi l'Île-du-Prince-Édouard comme leur province. »

— Une citation de  La Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard

Dennis King estime qu'environ 2300 des quelque 3500 propriétaires de résidences secondaires à l'Île-du-Prince-Édouard sont de nationalité canadienne. Les autres, qui sont en très grande majorité originaires des États-Unis, demeurent interdits de séjour jusqu'à nouvel ordre.

Le processus sera suivi de près par les autorités de la santé publique et de la sécurité publique afin d'assurer le bien-être de tous les insulaires, insiste le premier ministre. J'espère que les choses vont être différentes l'an prochain. Mais d'ici là, nous devons agir de manière mesurée et prudente.

Vendredi dernier, les autorités de la santé publique de l'Île-du-Prince-Édouard ont annoncé la réouverture des restaurants et des centres de conditionnement physique à compter du 1er juin prochain, soit deux semaines plus tôt que prévu.

Au cours des prochaines semaines, la plus petite province canadienne, dont l'économie estivale dépend en grande partie du tourisme, prévoit lancer des campagnes de sensibilisation à l'achat local et au tourisme local. Nous voulons que les insulaires voient et fassent l'expérience de tout ce que notre province a à offrir [...] et, ce faisant, nous serons en mesure de soutenir notre économie locale, affirme le premier ministre Dennis King.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !