•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le port du masque maintenant recommandé dans les transports en commun en Ontario

Une femme portant un masque est assise dans le métro de Toronto.

L'Ontario recommande le port du masque en public lorsque la distanciation physique est impossible et dans les transports en commun.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Olivier Bernatchez

Radio-Canada

La province emboîte le pas aux directives des autorités de santé publique du Canada et recommande de porter un masque ou un couvre-visage lorsque la distanciation physique de deux mètres est impossible.

Cette recommandation s’applique aussi dans les transports en commun, indique la ministre des Transports, Caroline Mulroney. Le gouvernement indique que cette mesure aidera à ralentir la propagation de la COVID-19, alors que la province amorce la première phase de son déconfinement.

Le gouvernement de l’Ontario rappelle que les masques médicaux, comme les masques N95, sont réservés au personnel soignant et ne devraient pas être portés par les citoyens.

Mme Mulroney affirme que les seules personnes qui sont exemptées de cette recommandation sont les enfants de moins de deux ans, les personnes souffrant de difficultés respiratoires, et ceux qui sont incapables de retirer leur masque eux-mêmes.

Une femme devant un drapeau.

Caroline Mulroney a annoncé que le gouvernement de l'Ontario recommande le port du masque dans les transports en commun.

Photo : Capture d'écran / Chaîne Youtube du gouvernement de l'Ontario

Mme Mulroney demande aussi aux compagnies de transport en commun de mettre en place une série de mesures pour assurer une plus grande sécurité dans les transports en commun en assurant une meilleure distanciation physique.

Le gouvernement demande d’établir des marqueurs physiques pour favoriser la distanciation, de rendre disponible du désinfectant pour les mains à base d’alcool à la sortie des véhicules et d’installer des barrières physiques entre les conducteurs et les passagers.

Aide aux transports en commun : le fédéral appelé à contribuer

En réponse à l’enjeu que connaissent des compagnies de transport de Toronto, qui ont vu leurs revenus diminuer en raison de la baisse de l’achalandage causée par la pandémie, Caroline Mulroney affirme que l’aide aux transports en commun de la province devra passer par une aide du gouvernement fédéral.

Toutes les sociétés de transports en commun au pays subissent les mêmes conséquences de la pandémie, c’est donc une approche nationale qui est nécessaire pour un problème national, affirme-t-elle.

Le premier ministre Ford a confirmé que l'Ontario va demander du soutien au gouvernement fédéral pour venir en aide aux compagnies de transports en commun de la province.

Le 15 mai, la Commission de transport de Toronto a annoncé perdre 92 millions de dollars de revenus par mois depuis le début de la pandémie.

Des recommandations lancées trop tard, selon le Parti vert

Le chef du Parti vert de l’Ontario, Mike Schreiner, affirme que les directives auraient dû être mises en place avant la première étape de relance de l’économie.

Les Ontariens avaient besoin de ces directives avant de circuler en plus grand nombre et de se rendre au travail, explique-t-il.

M. Schreiner demande aux Ontariens de suivre les consignes des autorités de santé publique et du premier ministre.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, affirme que la province recommande maintenant le port du masque en raison de la réouverture graduelle de l’économie de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique provinciale