•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Société des alcools de la N.-É. fait une mise à jour sur ses services en français

La façade d'une succursale de la Société des alcools de la Nouvelle-Écosse.

Une succursale de la NSLC à Halifax

Photo :  courtoisie / Sadegh Mahjoon

Radio-Canada

La Société des alcools de la Nouvelle-Écosse, connue sous le nom de la NSLC, a présenté le mois dernier son plan de services en français pour 2020-2021.

Un des objectifs de la Société est de continuer à assurer un service bilingue continu aux succursales d’Arichat, de Chéticamp, de Meteghan et de Pubnico-Ouest, qui se trouvent toutes dans des régions acadiennes de la province.

Pour ce faire, la NSLC dit encourager les employés à s'inscrire aux cours de français de l’Université Sainte-Anne.

Certains des cours sont en ligne et d’autres en personne, indique la porte-parole de la NSLC, Beverley Ware, en précisant que l'organisme s'assure d'adapter les horaires des employés pour qu'ils puissent assister aux cours.

Marie-Claude Rioux, de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE), applaudit l’initiative et aimerait la voir s’étendre un peu plus à l’extérieur des régions traditionnellement acadiennes. Ce serait fantastique [...] qu’ils voient cette occasion-là pour former d'avantages d’employés [...] partout en Nouvelle-Écosse.

Marie-Claude Rioux, de la FANE.

Marie-Claude Rioux, de la FANE

Photo : Radio-Canada / Jean Laroche

La Société souhaite aussi que des services en français soient offerts à son siège social et à son centre de distribution.

Une meilleure promotion des services

Dans ses objectifs du plan 2020-2021, la NSLC souhaite entre autres promouvoir l'offre d'un service bilingue.

Marie-Claude Rioux estime elle aussi que les francophones de la province devraient être plus au courant des services offerts.

Puisque la Fédération acadienne n’était pas au courant de cette initiative-là, je soupçonne qu’il y a plein de monde non plus qui n’est pas au courant, laisse-t-elle entendre.

Le règlement concernant les services en français de la Nouvelle-Écosse prévoit que chaque ministère et organisme gouvernemental désigné doit fournir annuellement un plan de services en français.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Société