•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Environ 90% des musées de la planète ont dû fermer pendant la pandémie

Deux femmes masquées marchent près de la pyramide du Louvre.

Les grands musées comme le Louvre demeure fermé malgré l'assouplissement des restrictions en France.

Photo : Getty Images / AFP/LUDOVIC MARIN

Radio-Canada

Des études réalisées par l'UNESCO et le Conseil international des musées démontrent que 90 % des musées de la planète, soit quelque 85 000 institutions, ont dû fermer au moins temporairement.

Ce sont des données alarmantes, a déclaré mardi le directeur général adjoint pour la culture à l'UNESCO, Ernesto Ottone, à l’Associated Press.

Il a d’ailleurs mentionné que le problème touche autant les petits que les grands musées, les nouvelles institutions comme celles déjà bien établies, qui font rayonner l'art ou la science.

Certains d’entre eux ont indiqué qu'ils pourraient bien ne pas rouvrir, a ajouté M. Ottone, puisqu’ils ont été fermés pendant des mois et qu’ils ne savent pas comment ils vont compenser les revenus [perdus].

Une fois qu'ils rouvriront, a déclaré Ottone, "ils [n'auront] pas la capacité de mettre à jour leur infrastructure pour se conformer à l'éloignement social et à d'autres précautions contre la pandémie.

Il sera très difficile de sortir de cette crise pour ces institutions.

Ernesto Ottone

Certaines expositions à grand déploiement, extrêmement coûteuses à produire, ont subi de lourdes pertes financières ce printemps. Une exposition unique réunissant des œuvres du maître flamand Jan Van Eyck venait à peine d'ouvrir ses portes à Gand, en Belgique, lorsqu'elle a été annulée en raison des restrictions sociales entourant la pandémie.

Elle ne sera pas reprise, car de nombreuses peintures avaient été prêtées et ont dû être retournées.

À Rome, une exposition similaire portant sur le travail de l'artiste de la Renaissance Raphaël a dû fermer après seulement trois jours, mais a pu conserver les 120 œuvres en vedette. Elle reprendra le 2 juin et s’étirera jusqu’au 30 août.

Dans l'ensemble, le portrait de l’avenir des musées est sombre, et ressemble davantage à un Munch qu’à un Monet.

Près de 13 % des musées dans le monde risquent de ne jamais rouvrir, ont déclaré l'UNESCO et l'ICOM dans une déclaration commune, affirmant que les habitants des pays les plus pauvres couraient un plus grand risque.

Même son de cloche du côté des pays les plus prospères.

Le Réseau des organisations de musées européens a déclaré que les grandes institutions, au cœur des points chauds touristiques comme Paris, Amsterdam ou Vienne, ont subi des pertes de revenus pouvant atteindre 80 %, ce qui représente des centaines de milliers d'euros par semaine.

Des endroits comme le Stedelijk et le Rijksmuseum d'Amsterdam ou le Kunsthistorisches de Vienne pourraient perdre jusqu'à 2,5 millions d'euros (environ 3,8M $ canadiens) par mois.

M. Ottone a toutefois souligné que la situation était particulièrement difficile en Amérique latine, où 99,4% des musées sont actuellement fermés.

Vous avez donc un continent qui n'a rien ouvert. C'est la première fois de notre histoire et il sera très difficile de sortir de cette crise pour ces institutions.

Ernesto Ottone

Les chefs d’État à la défense des institutions 

Les différentes familles royales et ainsi que les premiers et premières ministres font maintenant la queue pour renforcer leurs institutions culturelles.

Nous devons montrer notre soutien au plus haut niveau à ce secteur, montrer [que les musées] sont à nouveau ouverts et que les gens peuvent [y] revenir en toute sécurité, mais [il faut aussi prendre] des mesures et des décisions pour les soutenir, a pour sa part déclaré mardi la première ministre belge, Sophie Wilmes, lors d'une visite au Palais des Beaux-Arts Bozar, rouvert à Bruxelles.

Il n'y a toutefois pas de date de réouverture fixée pour les plus grandes institutions culturelles d'Italie, dont les musées du Vatican ou le Colisée à Rome.

Il en va de même pour la France. Les grands musées comme le Louvre – le musée le plus visité au monde – et le Centre Pompidou restent fermés après un assouplissement des restrictions le 11 mai.

La Grèce a pour sa part rouvert ses sites antiques lundi  – dont l'Acropole – et a fixé une date au 15 juin pour les autres musées.

Des réouvertures qui ravivent l'espoir

À Berlin, quatre musées et une exposition spéciale ont accueilli 10 000 personnes au cours de la dernière semaine, soit environ 43 % du nombre de personnes ayant visité ces institutions à pareille date l'an dernier. Les gens doivent acheter des billets pour un créneau horaire particulier, ce qui limiterait le nombre de visites.

Dans l'ensemble, la situation demeure dramatique et incertaine quant à la reprise du tourisme, bouée de sauvetage pour la plupart des musées.

Ça va [être] une année très, très difficile, a laissé entendre Pierre Coulon, directeur des opérations publiques du Musée royal de Belgique.

Nous ne savons pas exactement combien de temps cela durera et quand nous retrouverons un revenu normal.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !