•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison « historique » de golf démarre dans l'enthousiasme à Québec

Le reportage de Jean-Philippe Martin

Photo : Radio-Canada / Felix Morrissette-Beaulieu

Les golfeurs amateurs n’ont pas eu à se faire attendre, mercredi matin. La journée était à peine commencée que les terrains de golf de la grande région de Québec étaient déjà remplis d’adeptes profitant du beau temps en ce début de saison historique.

La pratique du golf pouvant reprendre, comme l’a annoncé le gouvernement Legault dans son plan de déconfinement, la semaine dernière, les premiers élans ont tous été donnés mercredi matin dans les quelque 350 clubs de golf de la province.

Nous, c’est particulièrement spécial, parce que le premier départ de l’histoire du club avait eu lieu le 20 mai 1920. On fête nos 100 ans aujourd’hui même, pointe le président du conseil d’administration du club Lorette de Québec, Robert Desbiens.

100e anniversaire

M. Desbiens était lui-même sur le terrain dès 7 h, mercredi matin, pour assister au premier départ de 2020 et saluer les membres, finalement de retour au club centenaire.

Les gens sont tellement heureux. Ils sont contents de se retrouver, contents de jouer au golf et contents qu’il fasse beau.

Un golfeur s'exerce à ses roulés au Golf de la Faune, à Québec.

Un golfeur s'exerce à ses roulés au Golf de la Faune, à Québec.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Même son de cloche au Golf de la Faune, à Charlesbourg, où le directeur des opérations, Christopher Deblois-Perreault, parlait d’un grand soulagement.

On attendait cette ouverture-là depuis longtemps, et les gens sont au rendez-vous. On a 275 personnes un mercredi. C’est du jamais-vu.

Pas de tournois, mais plus de membres

Même sans le confinement, le club de la Faune n’aurait probablement pas ouvert avant la fin de semaine dernière, explique M. Deblois-Perreault. Les dégâts ont donc été limités. Certes, les tournois prévus cet été ont tous été annulés, un dur coup, mais l’engouement pour le sport pourrait compenser.

Je n’ai jamais eu autant de membres. Jamais vendu autant de cartes corporatives.

Christopher Deblois-Perreault, directeur des opérations du Golf de la Faune

Au Lorette, outre le terrain, le casse-croûte a aussi pu ouvrir ses portes, mercredi. Le restaurant, lui, devra toutefois attendre. Mais on est prêt à l’ouvrir lorsque le gouvernement rouvrira la restauration. On a suffisamment d'espace à l’intérieur et sur la terrasse, assure Robert Desbiens.

Profitant d’une des plus belles journées du printemps, mercredi, le président du conseil d’administration préférait voir le positif d’une saison qui s’annonce particulière, mais où le golf pourrait faire de nouveaux adeptes.

Respect des mesures

C’est sans problème, selon lui, que les membres du club ont respecté les mesures de distanciation physique, comme la présence d’un seul golfeur par voiturette et le maintien d'une distance de deux mètres en tout temps entre les joueurs.

On a informé les membres et les invités en début de semaine des différentes mesures. Tout le monde était au courant à l’avance.

Avec les informations de Jean-Philippe Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Golf