•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Ouest canadien : le parc national Kootenay célèbre son centenaire

    Carte géographique montrant l'emplacement du parc national Kootenay.

    Le parc national Kootenay chevauche la frontière de la Colombie-Britannique et de l'Alberta.

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Le parc national Kootenay en Colombie-Britannique voit le jour en avril 1920. Il figure au patrimoine mondial de l’UNESCO au même titre que les parcs nationaux de Banff, Jasper et Yoho. À travers nos archives, découvrez quelques attraits de ce joyau des Rocheuses canadiennes.

    Le parc national Kootenay chevauche le sud-est de la Colombie-Britannique et le sud-ouest de l'Alberta. Le parc est situé à environ 45 minutes en voiture du parc naturel de Banff.

    D’une superficie de 1406 km2, le parc national Kootenay abrite les canyons Marble et Sinclair. Le lac Floe et les sources thermales Radium sont des attraits incontournables du parc.

    Les « paint pots », la peinture ancestrale des Kootenay

    À l’émission C’est ça la vie du 5 janvier 2012, le journaliste Christian Milette nous fait visiter le sentier autochtone du parc national Kootenay en compagnie de la guide Anick Cadieux.

    C’est ça la vie, 5 janvier 2012

    L’expédition longe la rivière Vermillon, dont la couleur rouge provient des « paint pots ».

    Comme l’explique la guide, les « paint pots » sont des chaudrons d’eau avec un fond rouge. Les Autochtones prenaient l’ocre à l’intérieur et formaient une grande galette. Ils se servaient de cette teinture pour peindre leurs visages, leurs vêtements ou leurs habitations.

    La promenade en raquette nous fait découvrir le territoire des Kootenay et l’histoire de la mine active dans les années 1910.

    Les touristes peuvent observer d’impressionnantes traces de griffes d’ours laissées sur un tronc d’arbre. Ils font aussi la découverte d’une flore inédite avec le lichen arboricole, une nourriture dont sont friands les caribous qui fréquentent l’endroit.

    Je me sens honorée de pouvoir conter l’histoire des Kootenay et des paint pots

    Anick Cadieux, guide

    L’excursion se termine par la dégustation de la tire sur la neige.

    Sur la route du glacier Stanley

    Le glacier Stanley abrite un gisement de fossiles qui figure parmi les plus importants de la planète. On peut y admirer les schistes argileux de Burgess, qui renferment des spécimens âgés d’un demi-milliard d’années.

    Christian Milette nous y amène le 12 janvier 2012, dans un reportage présenté à C’est ça la vie.

    C’est ça la vie, 12 janvier 2012

    Sur le sentier du glacier Stanley, les paysages sont spectaculaires.

    Les sommets atteignent 2500 à 3000 mètres d’altitude. La prudence et une bonne préparation sont de mise, car les températures peuvent changer à tout instant. « Il faut être prêt à faire face à dame nature et ses caprices. »

    Protéger les animaux sauvages de l'activité humaine

    Le 31 octobre 2013, l’émission Quelle histoire s’intéresse aux passages pour animaux développés dans le parc national Kootenay.

    Quelle histoire, 31 octobre 2013

    Melanie Kwong, directrice des parcs nationaux de Kootenay, Yoho et Lac Louise, présente la première passerelle pour animaux dans le parc Kootenay.

    Avant la fabrication des trois passages sous l’autoroute et l’installation de clôture sur une distance de 5 km, les automobilistes qui traversent le parc provoquaient une cinquantaine d’accidents par an. Le taux de collision a été réduit de 80 % à la suite des nouvelles mesures de protection de la faune.

    Des caméras enregistrent les allées et venues des animaux pour comprendre leur utilisation des passerelles et des passages. Sur les images captées, on peut voir une faune très diversifiée.

    Chèvres de montagne, cerfs, wapitis, couguars, lynx, loups et ours se baladent maintenant en sécurité dans cette aire protégée.

    Encore plus de nos archives

    Commentaires fermés

    L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

    Archives

    Art de vivre