•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un retour à la normale pour les amateurs de plein air

Des bottines et un sac à dos de randonneur dans une clairière en pleine forêt.

Déconfinement partiel des activités de plein-air.

Photo : Shutterstock / fotohunter

Radio-Canada

Plusieurs activités sportives extérieures sont à nouveau autorisées à compter d'aujourd'hui. Le golf, le tennis, la randonnée pédestre, le cyclisme, le kayak, l'escalade extérieure et la pêche font partie des sports et des activités qu'il est à nouveau permis de pratiquer.

De nombreux amateurs de golf ont déjà réservé leurs départs dans les clubs de la région.

Pour ceux qui veulent pratiquer le tennis, les terrains seront à nouveau accessibles dans plusieurs villes, dont Shawinigan et Bécancour, où les terrains de pickleball sont aussi accessibles aujourd'hui.

À Victoriaville, il sera à nouveau possible de pratiquer le tennis, le pickleball, la planche à roulettes et le vélo de montagne au mont Arthabaska.

Les amateurs de tennis de Trois-Rivières et de Louiseville devront attendre la semaine prochaine avant de retrouver les terrains.

Les parcs et réserves fauniques de la Sépaq, notamment les réserves fauniques Saint-Maurice et Mastigouche, rouvrent également leurs portes aujourd'hui. Il faut cependant payer les droits d'entrée en ligne, avant de s'y déplacer.

Un guide créé pour les randonneurs

L’organisme Rando Québec, qui chapeaute les activités de randonnée, de marche et de raquettes au Québec, a créé un guide à l’intention des randonneurs qui voudront pratiquer leur sport dans le respect des nouvelles consignes de santé publique.

Le directeur technique de l’organisme, Nicholas Bergeron, a résumé en entrevue à Facteur matinal les grandes lignes des changements à prévoir pour la saison qui s’amorce.

Le code, c’est une déclinaison des directives de santé publique, a-t-il précisé, rappelant que les mesures d’hygiène de base et de distanciation physique allaient aussi s’imposer dans les sentiers.

La difficulté de respecter toutes les consignes de santé publique a déjà été observée pendant la longue fin de semaine de la fête des Patriotes, a souligné Nicholas Bergeron, qui a rapporté que la proximité dans les stationnements semble à priori être le principal défi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !