•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vandalisme sur des éoliennes du parc Caribou

Vue du sol d'une éolienne.

Chaque turbine est composée d'une tour de 80m, de pales de 45m et d'une nacelle qui est la taille d'un autobus (archives).

Photo : Julien Lecacheur

La Presse canadienne

Dix éoliennes ont été les cibles de vandalisme en début de semaine dans le parc éolien Caribou près de la route 180, dans le nord du Nouveau-Brunswick.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) croit que les gestes répréhensibles ont été commis entre dimanche et lundi, tôt le matin.

L'équipement a été gravement endommagé lorsqu'on a tenté d'entrer dans la section du bas des tours éoliennes. La GRC précise que trois turbines sont maintenant brisées et ne fonctionnent plus, et qu'une autre a été endommagée par le feu.

La GRC invite toute personne qui possède des renseignements sur ces actes de vandalisme ou qui a vu quelqu'un dans le secteur du parc éolien Caribou au moment de l'incident, à communiquer avec les enquêteurs du détachement de Bathurst.

Le parc éolien Caribou, situé à une centaine de kilomètres à l'ouest de la ville de Bathurst, est exploité par la multinationale française de l'énergie ENGIE.

Selon Énergie Nouveau-Brunswick, ce parc éolien dispose de 33 turbines et d'une capacité de 99 mégawatts, assez pour alimenter environ 19 000 maisons au Nouveau-Brunswick.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Crimes et délits