•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de sentiers et un corridor pour vélos au parc du Mont-Bellevue

Les pistes du mont Bellevue s'illuminent en fin de journée l'hiver.

Le mont Bellevue à Sherbrooke

Photo : Radio-Canada / ICI Estrie/Carl Marchand

Radio-Canada

Alors que le parc du Mont-Bellevue, situé au coeur de Sherbrooke, devrait être officiellement classé comme réserve naturelle dans le courant des prochains mois, plusieurs aménagements sont prévus. Parmi eux, une réduction du nombre de sentiers au sommet J.-S.-Bourque et la création d’un sentier de liaison pour les adeptes de vélo de montagne.

Le projet de réserve naturelle, qui est sur la table depuis 2018, a nécessité la mise sur pied d’une Alliance réunissant des représentants de marcheurs, de cyclistes ou encore de la protection de l’environnement et du patrimoine. Lundi, lors du conseil municipal, le fruit de leur travail conjoint avec la Ville et l’Université de Sherbrooke, les deux propriétaires des lieux, a été présenté par plusieurs experts.

La priorité autant pour les sentiers pédestres et le sentier de liaison pour le vélo de montagne est de protéger les zones sensibles. Beaucoup de tronçons [pédestres] seront fermés ou mis en valeur selon des paramètres durables, explique Véronique Bisaillon, conseillère en éducation au développement durable pour l'Université de Sherbrooke.

Ces sentiers seront d’ailleurs aménagés afin d'accommoder tous les types d’usagers, que ce soient des familles avec des enfants en poussette ou encore les sportifs. Les croisements entre vélos et marcheurs seront également limités.

Un corridor pour les vélos de montagne

La zone qui sera classée comme réserve naturelle comprendra également un corridor pour les vélos de montagne. C’est l’unique sentier de vélo qui sera permis dans la zone protégée, assure pour sa part Patrice Cordeau, vice-recteur adjoint à l'administration et au développement durable à l’Université de Sherbrooke.

Le corridor, qui devrait mesurer entre 1 et 1,5 kilomètre, reste encore à préciser sur le terrain, mais passera sur le sommet de l’antenne et non au sommet J.-S.-Bourque, précise Patrice Cordeau. Ce corridor pour les vélos de montagne utilisera par ailleurs des sentiers illicites qui seront fermés sur le site.

Il reliera l’embouchure de la rue Dunant à l’autre extrémité du parc du Mont-Bellevue près des terrains de l’Université de Sherbrooke. Ce corridor permettra aux vélos de passer d’un endroit à l’autre de la montagne, explique le conseiller municipal Paul Gingues, également membre du comité conjoint du Mont-Bellevue.

Tout le monde a mis de l’eau dans son vin au niveau de l’Alliance. Le but premier est d’assurer (...) la reconnaissance du gouvernement provincial pour que le mont J.S. Bourque devienne une réserve naturelle, poursuit M. Gingues.

Pour assurer la quiétude des lieux, sept étudiants seront engagés. Ils seront sous la supervision d’un stagiaire de la Ville de Sherbrooke, fait savoir M. Gingues.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Environnement