•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crédits voyage : François Legault préférerait que les voyageurs soient remboursés

Le bâtiment d'Air Transat et deux avions au sol.

Le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyage est le dernier espoir de remboursement pour de nombreux voyageurs.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

François Sanche

Alors que les voyageurs attendent impatiemment de savoir s’ils pourront être dédommagés par le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyage (FICAV), le premier ministre François Legault a souhaité que les consommateurs dont le voyage a été annulé en raison de la pandémie soient remboursés.

Mon premier choix, ce serait de rembourser avec de l’argent les consommateurs, a-t-il déclaré lundi lors de son point de presse quotidien. Mais il n’y a pas assez de fonds pour rembourser tout le monde, a-t-il ajouté.

Il y a donc « un problème », selon François Legault, pour lequel il ne voit aucune solution pour l’instant.

C’est un domaine que je connais bien, a déclaré le premier ministre, qui a cofondé et présidé Air Transat pendant une dizaine d’années.

Les transporteurs n’ont absolument pas les fonds pour rembourser tout le monde.

François Legault

Le FICAV représente le dernier espoir pour de nombreux voyageurs dont le voyage a été annulé à cause de la pandémie. En cas de refus de remboursement de la part du transporteur, le FICAV a pour mission d’indemniser ceux qui ont fait affaire avec une agence de voyages établie au Québec.

Le FICAV est assis sur une cagnotte de 142 millions de dollars, une somme qui était considérée comme suffisante il n’y a pas si longtemps. Mais lorsque frappe une catastrophe comme la pandémie de la COVID-19, le nombre de demandes d’indemnisation explose et atteint des sommets jamais vus.

Toutefois, la Loi sur les agents de voyage donne à l’Office de la protection du consommateur et au ministre de la Justice la possibilité d’avancer des liquidités au FICAV, qui peuvent être récupérées directement chez les transporteurs et les grossistes en voyage. Le gouvernement peut aussi augmenter les cotisations des voyageurs pour regarnir le fonds.

Francois Legault lors de son arrivée au point de presse, le visage couvert d'un masque.

Le premier ministre François Legault porte désormais le masque lorsqu'il se présente à ses conférences de presse.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Toute la question du remboursement du dépôt des consommateurs, de comment on fait pour aider les transporteurs, quelle partie va venir du gouvernement fédéral, quelle partie va venir du gouvernement du Québec, ce sont des choses qu’on regarde actuellement, mais pour l'instant il n’y a rien de décidé concernant l'indemnisation, a conclu François Legault.

La ministre responsable de l’Office de la protection du consommateur, Sonia LeBel, a recommandé aux voyageurs la semaine dernière de faire une réclamation auprès de leur assureur. Beaucoup de ces voyageurs-là sont assurés et devraient se tourner vers leur compagnie d’assurance en premier lieu, précise la ministre.

Mais les compagnies d’assurances considèrent que la note de crédit offerte par les transporteurs équivaut à un remboursement et refusent les réclamations de leurs assurés.

En attendant une éventuelle décision du gouvernement, le FICAV n’effectue aucun remboursement. Mais les voyageurs qui le veulent sont invités à faire une demande d'indemnisation, qui sera traitée en temps et lieu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !