•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les commerces pourront ouvrir le dimanche une semaine plus tôt

Une dame debout devant la porte fermée d'une épicerie

La mesure avait été instituée lorsque seuls les commerces essentiels pouvaient ouvrir pour donner un répit aux employés.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

L'ouverture des commerces le dimanche sera permise le 24 mai, soit une semaine plus tôt que prévu.

Lorsque le Québec avait été mis sur pause le 23 mars, au début de la crise de la COVID-19, seuls les commerces essentiels étaient demeurés ouverts. Le 30 mars, le gouvernement du Québec avait interdit l'ouverture le dimanche pour permettre aux employés d’épiceries, entre autres, de se reposer. Cette mesure excluait alors les stations-service, les dépanneurs, les pharmacies et les commandes à emporter dans les restaurants.

Par la suite, Québec avait annoncé, le 28 avril, que les commerces non essentiels qui ont une entrée extérieure seraient autorisés à ouvrir leurs portes de nouveau. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, c'est possible depuis le 4 mai. L'interdiction d'ouvrir le dimanche était cependant demeurée en vigueur.

Le retour à la normale a été officialisé par le ministère de l'Économie et de l'Innovation du Québec, dans un communiqué diffusé lundi. Ainsi, à compter du dimanche 24 mai, la réglementation habituelle concernant les heures d'ouverture des commerces s'appliquera, indique le communiqué.

Ce retour à la réglementation normale signifie donc que les commerçants qui avaient choisi d’étaler leurs heures d’ouverture sur six jours, du lundi au samedi, ne pourront plus le faire.

Le ministère rappelle que les commerces de détail qui n'ont pas d'accès direct à l'extérieur doivent demeurer fermés jusqu'à nouvel ordre.

C’est notamment le cas des centres commerciaux Place du Royaume et Place du Saguenay, à Chicoutimi, où seuls une poignée de commerces considérés essentiels et détenant une porte indépendante peuvent accueillir la clientèle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !