•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fièvre du vélo s’empare de Québec

Les ventes de vélos bondissent en raison de mesures de distanciation sociale.

Photo : Radio-Canada

Félix Morrissette-Beaulieu

Les Québécois prennent d’assaut les pistes cyclables et les magasins de vélos de Québec à un rythme qui fait craindre une rupture de stock au cours des prochaines semaines chez certains marchands.

Le magasin Sports Experts Lebourgneuf a déjà vendu deux fois plus de vélos qu'à pareille date l'an dernier, constate le vendeur et mécanicien Samuel Fillion.

Ça a explosé les ventes ici comme les réparations à l'arrière. C'est extraordinaire. On a très très peur d'en manquer, illustre-t-il.

Le scénario est le même chez Vélos Spérik. Le marchand propose des vélos haut de gamme et des modèles électriques.

Il y a des délais de trois semaines pour les réparations. Une semaine et demie, peut-être même deux semaines dans certains cas pour des livraisons de vélos neufs, explique le propriétaire Dominic Faure.

Ses ventes ont triplé comparativement à l’an passé. Certains de ces modèles pourraient ne plus être sur le marché dans les prochains jours.

Achalandage et patience sur les pistes cyclables

Les cyclistes auront remarqué un achalandage particulier lors des jours de beau temps sur les pistes cyclables de Québec.

Les règles de distanciation physique représentent un défi pour les adeptes. Ils doivent parfois attendre plusieurs minutes aux intersections. On était 10-12 à la file pour attendre pour traverser, illustre Suzanne Caron, une cycliste rencontrée lundi.

Les pistes cyclables étaient achalandées, lundi, à Québec.

Les pistes cyclables étaient achalandées, lundi, à Québec.

Photo : Radio-Canada

Il faut être plus prudent. Des fois, c'est plus avantageux de passer dans la rue que de passer dans la piste cyclable, croit un autre adepte, Denis Meunier.

Vélo Québec se prépare à une saison record sur les pistes de la province. Ce qu’on voit, c’est que 2020 va être un été incroyablement vélo, indique Suzanne Lareau, présidente-directrice générale.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Cyclisme