•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reprise partielle de la collecte des contenants consignés

Un jeune homme tient un panier d'épicerie jaune avec des caisses de bières dedans. Il sourit et tient son pouce dans les airs.

Plusieurs personnes ont participé à des événements ponctuels de collecte des contenants vides au Québec au cours des dernières semaines.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

Des épiceries du Québec offrent désormais un service extérieur de collecte des contenants consignés. Par contre, il vaut mieux communiquer avec les détaillants avant de s’y déplacer avec canettes et bouteilles vides.

Les activités de collecte étaient sur pause depuis le début de la pandémie, à l’exception de certaines corvées ponctuelles de collecte au cours des dernières semaines.

Mais devant le nombre impressionnant de contenants vides qui pouvaient s’accumuler dans les résidences, et devant un risque de pénurie de contenants pour les brasseurs du Québec, le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et RECYC-QUÉBEC en sont venus à une entente avec leurs partenaires.

Environ 300 détaillants acceptent les contenants consignés (Nouvelle fenêtre), avec certaines conditions, selon la liste fournie par RECYC-QUÉBEC.

Par contre, lundi, plusieurs détaillants ont indiqué ne pas être en mesure de reprendre les contenants consignés, même à l'extérieur, dès maintenant.

L'Association des détaillants en alimentation du Québec (ADA) indique que les épiceries ont jusqu'à samedi pour instaurer le nouveau service. Certaines ont aussi choisi de l'offrir seulement les fins de semaine.

Communiquez avec les détaillants avant

Il ne faudrait pas que tout le monde se déplace tout de suite chez son épicier en cette belle journée de congé pour rapporter ses contenants, met en garde Stéphane Lacasse, directeur des affaires publiques et gouvernementales à l’ADA.

Informez-vous auprès de l’épicerie à grande surface près de chez vous, ajoute-t-il en entrevue à l'émission Première heure.

Les dépanneurs et autres commerces du secteur de l’alimentation qui ne sont pas en mesure d’accepter les contenants vides peuvent afficher un message à l’entrée pour indiquer aux clients à quel endroit ils peuvent se rendre pour la collecte des canettes et bouteilles.

Une affiche bleue sur laquelle on peut lire qu'un détaillant n'est pas en mesure de reprendre les contenants vides. Pour être remboursés, les clients doivent se rendre à un autre endroit. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

RECYC-QUÉBEC demande aux détaillants qui ne peuvent reprendre les contenants consignés d'indiquer à leur client à quel endroit, à proximité, il est possible de retourner les canettes et bouteilles vides.

Photo : RECYC-QUÉBEC

À quand le retour des gobeuses?

Stéphane Lacasse rappelle qu’il sera pratiquement impossible d’accepter les contenants vides dans les machines broyeuses de canettes et à l'accueil des épiceries et dépanneurs tant et aussi longtemps que la santé publique exige la distance de deux mètres entre les clients.

On espère que ça revienne à la normale rapidement, mais on sait aussi que si ça perdure, il faudra trouver d’autres solutions.

La représentante nationale du syndicat des Travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation et du commerce Canada (TUAC), Roxane Larouche, abonde dans le même sens, en entrevue sur les ondes de RDI.

Pour nous, c’est primordial que nos employés soient en sécurité. Nous avons accepté ce plan de concert avec les partenaires parce qu’on voulait protéger adéquatement les travailleurs qui sont sur la première ligne depuis le début de la crise.

Les clients qui souhaitent retourner leurs contenants consignés doivent respecter trois conditions : les canettes et bouteilles doivent être bien rincées, placées dans un sac et déjà comptées. Les caisses de bières doivent être pleines et classées par couleur de verre.

Avec les informations d'Alexandre Duval et Michel Bherer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Recyclage