•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mains propres, mais irritées pour des élèves de retour en classe

Les mains savonneuses d'un enfant sous l'eau d'un évier.

Les enfants se lavent très souvent les mains depuis le retour à l'école, pour combattre le coronavirus.

Photo : iStock

Radio-Canada

Une semaine après le retour à l’école, la mère de William, 11 ans, songe à retirer son fils de l’établissement à cause des irritations sévères des mains engendrées par un lavage fréquent avec du savon et des gels à base d’alcool.

Avec toutes les directives au sujet du lavage des mains, on s’est rendu compte qu’il devait se laver les mains de 10 à 12 fois par jour, et ça, ça n’inclut pas le lavage des mains qui se fait déjà à la maison, a noté Nathalie Martin, la mère du jeune William.

Nathalie Martin en entrevue par vidéoconférence avec son fils.

Nathalie Martin s'inquiète de l'état des mains de son fils William.

Photo : Radio-Canada

Je comprends très bien la situation, mais là on parle de savon d’école, donc probablement que c’est un savon commercial très chimique. Et il n’est pas le seul dans cette situation, a-t-elle ajouté.

Une main d'enfant irritée.

Les mains du jeune William sont très irritées à cause du lavage fréquent des mains à l'école qu'il fréquente.

Photo : Facebook/Nathalie Martin

Le lavage des mains, qu’il se fasse sous le robinet ou avec des gels, peut effectivement endommager les mains, a expliqué la cheffe du service de dermatologie du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais, la Dre Françoise Giard.

Je pense que dans les écoles, il y a une extrême prudence pour que le milieu soit sécuritaire, croit la Dre Giard.

La dermatologue Marie-Claude Houle souligne par ailleurs que les enfants qui font de l'eczéma sont plus à risque d'avoir des réactions au lavage très fréquent.

Quand on se lave les mains, on enlève les saletés, on enlève les microbes, les bactéries, les virus, mais on enlève aussi la couche de bons gras qui protègent notre peau.

Marie-Claude Houle, dermatologue

Comment éviter les irritations?

Des pharmaciens de la région, comme Sylvie Jeansonne, ont reçu la visite de plusieurs parents préoccupés cette semaine.

La base, c’est de favoriser le lavage des mains avec de l’eau savonneuse plutôt qu’avec des gels hydroalcooliques, a souligné la pharmacienne Sylvie Jeansonne, qui préconise aussi les savons non parfumés, car les agents aromatisants peuvent irriter la peau.

Il est aussi important de bien s’hydrater les mains régulièrement avec une crème non parfumée, encore une fois. En mettre après chaque lavage des mains, ça peut aider énormément, a indiqué la pharmacienne.

Si une application aussi fréquente est impossible, comme dans un contexte scolaire, Mme Jeansonne estime qu’une application de trois à quatre fois par jour pourrait suffire.

Mme Martin, de son côté, aimerait adopter certaines de ces recommandations en donnant notamment à William un peu de crème ou du savon non parfumé.

Ils n’ont le droit de ne rien apporter, même pas un sac d’école, à part leur boîte à lunch. Est-ce qu’ils peuvent mettre une crème ou un savon dans leur boîte à lunch? J’espère que oui , a-t-elle lancé. Si une telle solution n'est pas possible, elle songe sérieusement à retirer son fils de la classe.

La Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais, qui administre l’école que fréquente William, a indiqué par courriel n'avoir reçu aucune plainte officielle quant à des élèves avec les mains excessivement irritées par le lavage. Cependant, nous savons que certains parents se sont plaints aux directions d'école, écrit une porte-parole de la Commission.

Les parents peuvent fournir leur désinfectant ou leur crème à mains à leur enfant s'ils le désirent. La fréquence d'application dépend des écoles, précise aussi l'administration.

Avec les informations d'Audrey Roy et d'Angie Bonenfant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Santé